J’apprends ici le décès de Roland Dubillard (1923-2011).

Cet écrivain est essentiellement connu pour son oeuvre théâtrale, et notamment ses Diablogues, dialogues diaboliquement et délicieusement absurdes. Il faut s'y plonger.

200904190094

En voici un extrait interprété par François Morel et Jacques Gamblin.


Les diablogues par mySkreen

Transcription

Deux - C’est pas la pluie qui mouille, c’est l’eau.
Un - Mais la pluie, c’est de l’eau qui tombe. L’eau, pour qu’elle mouille, il faut qu’elle tombe. De l’eau qui se contente de couler par exemple, ça ne mouille pas les gens qui se promènent le long.
Deux - Oui !

Deux - Les rivières, pour qu’elles mouillent, il faut tomber dedans.
Un - Tomber ! Voilà ! Pour qu’on soit mouillé, il faut toujours que quelque chose tombe. Ou bien c’est l’eau qui tombe sur vous, ou bien c’est vous qui tombez dans l’eau, dans les deux cas il y a une chute. C’est à se demander, si ce ne serait pas la chute qui mouille.

Deux - En quoi est-ce différent ?
Un - Une douche et une averse ? Et bien, en ceci que la douche, je la reçois quand je suis tout nu.
Deux - Ah bon ! Alors ce que vous n’aimez pas dans la pluie, c’est qu’elle vous mouille quand vous êtes habillé.
Un - Voilà ! Je n’aime pas ça.
Deux - C’est bizarre, ainsi quand vous êtes tout nu ça vous est égal de vous promener sous la pluie.
Un - Oui ! Ben heu...

Il y en a plus sur le site de TV5 Monde (par ici).