Beaucoup de chansons ont acquis le statut de standard : même si on en a parfois oublié l’auteur, elles sont régulièrement reprises, parfois transformées, et conservent une certaine actualité. On présentera ici, pour les moins familiers des chansons francophones, quelques versions de certaines d’entre elles.

Aujourd’hui Mourir pour des idées de et par Georges Brassens.


Ajouté par jacquesurlus le 5 Mars 2010

Cette chanson, qui n'est pas une reprise du 'déserteur', est une variation sur le thème, sinon de la désertion, du moins du refus de se battre.

Chroniqueur et critique musical, Boris Vian avait un avis très favorable sur Georges Brassens (exprimé dans le canard enchaîné).
Ces deux chansons semblent faire écho si on compare ces deux strophes :

Dans le déserteur :

S’il faut donner son sang,
Allez donner le vôtre,
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le Président

Dans Mourir pour des idées :

Ô vous, les boutefeux, ô vous les bons apôtres
Mourrez donc les premiers, nous vous cédons le pas.
Mais de grâce, morbleu, laissez vivre les autres,
La vie est à peu près leur seul luxe ici-bas.

Georges Brassens (1921-1981), disparu voici trente ans, continue d’avoir de l’influence et d’être redécouvert. On en reparlera certainement.