fest2012

Comme le Festival du Film Européen, Fest (du 24 février au 4 mars) constitue un panorama des cultures du monde. On pourra y entendre du chinois, de l’hébreu, de l’arabe (différents dialectes), du néerlandais... Cette année, seule l’Afrique n’est pas représentée. L’Asie l’est aussi très peu.

On peut voir tout cela sur le programme ici.

Comme tout y est mélangé, on propose ici un classement des films en fonction de leurs rapports avec la francophonie, sans aucun ordre de valeur.

Productions françaises, belges, canadiennes :

La Folie Almayer, Chantal Akerman (Belgique, France)
Le Vendeur, Sébastien Pilote, (Canada)
Roméo Onze, Ivan Grbovic (Canada)
Voir la mer, Patrice Leconte (France)
L’Ordre et la Morale (Rebellion en anglais) de et avec Matthieu Kassowitz (France)

Productions essentiellement francophones :

Le Gamin au Vélo, Luc et Jean-Pierre Dardenne (Belgique, France, Italie)
Le Havre, Aki Kaürismaki, avec Jean-Pierre Daroussin.(Finlande, France, Allemagne)
La Femme du Vème, Pawel Pawlikowski (France, Grande-Bretagne, Pologne)
Elles, Malgoska Szumowska, avec Juliette Binoche… (France, Pologne, Allemagne)

Productions pour lesquelles des sous ou des acteurs ou les deux viennent de pays francophones :

Melancholia, Lars von Trier, avec Charlotte Gainsbourg (Danemark, Suède, France, Allemagne)
Carnage, Roman Polanski, avec Jodie Foster (France, Allemagne, Pologne, Espagne) c’est l’adaptation d’une pièce de Yasmina Reza
360, Fernando Merielles, avec Jamel Debbouze (Grande-Bretagne, Autriche, France, Brésil)
A Dangerous Method, David Cronenberg, avec Vincent Cassel (Grande-Bretagne, Allemagne, Canada, Suisse)
Habenus Papam, Nani Morretti, avec Michel Piccoli (Italie, France)
Geleck Uzun Surer, Özcan Alper (Turquie, France, Allemagne)
War Horse, Steven Spielberg, avec Niels Arelstrup (USA)

(Les noms des comédiens cités en gras ne sont pas toujours ceux des acteurs principaux. Nous les mentionnons quand ils nous semblent assez connus en France.)