Beaucoup de chansons ont acquis le statut de standard : même si on en a parfois oublié l’auteur, elles sont régulièrement reprises, parfois transformées, et conservent une certaine actualité. On présentera ici, pour les moins familiers des chansons francophones, quelques versions de certaines d’entre elles.

Aujourd’hui, Le Temps des Cerises par Coluche.

coluche-temps-cerises_1qifm_1kl95f

Ajouté par 11caumartin le Oct 17, 2011

Transcription

Coluche – J’ai rien vu. Vous, là, vous avez du bol que j’suis venu [sic]. Il arrive un drôle de merdier, là. Si y en a un qui m’emmerde, j’lui fous mon poing sur la gueule.

Le violoniste – Tu vas pas jouer du violon avec des gants de boxe !

Coluche – Je vais me gêner, tiens.

Le violoniste – Bah c’est pas possible ! On peut pas jouer du violon avec des gants de boxe !

Coluche – Si, j’ai appris comme ça, moi.

Le violoniste – Mais il est fou !

Coluche – Mon prof il a dit d’apprende avec des gants, « vous verrez quand on les enlève, ça va tout seul »

Le guitariste – C’est un professeur de boxe ?

Coluche – C’est un professeur de violon.

Le guitariste – Mais on peut rien jouer comme ça.

Coluche – On peut jouer ce qu’on veut. On peut jouer le Temps des cerises.

Le violoniste – Mais c’est très difficile, le Temps des cerises.

Coluche – Eh ben on peut le jouer. Voilà. On peut jouer le Temps des cerises, on peut jouer… le Temps des cerises, on peut jouer… Tiens, qu’est-ce que vous voulez que je vous joue ?

Le flûtiste – le Temps des cerises !

Coluche – Très bien. Excellente question. J’attendais cette réponse. Alors vous toussez maintenant, hein… Merci, c’est fini.

Cette version s’amuse d’un thème français très familier. Il a été écrit en 1866 par Jean-Baptiste Clément, et mis en musique par Antoine Renard.

Coluche (1944-1986) a été l’un des humoristes français les plus importants du pays. Mort voici un quart de siècle, il n’est pas près de sortir de la mémoire des Français.