On me suggère de revenir sur l’épisode 54 de Bref (Y a des gens qui m’énervent) étant donné la richesse pop et le nombre d'invités connus qui y ont participé. C'est en effet un exemple frappant d'humour basé sur la connivence.

On en trouvera ici une transcription et un petit bilan.

 

Bref-ya-des-gens-qui-ménervent-lépisode-de-Bref-avec-une-kyrielle-de-stars

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

 


Ajoutée le 14 octobre 2014 par
bref.

 

Rappelons que la série s’adresse d’abord aux trentenaires (aux gens nés entre, mettons, 1975 et 1985) pour qui les nombreuses guest-stars qui peuplent cet épisode sont souvent très faciles à identifier.

Cet épisode ne serait-il intéressant que pour les souvenirs qu’il éveille chez les spectateurs français de cette génération ? Il a sans doute d’autres intérêts, mais c’est cette réunion de vedettes qui est frappante.

Cela pourrait constituer un programme de références populaires à l’issue duquel il serait possible de définir un humour français (humour dont il n'y a pas nécessairement lieu d'être fier). Nous reviendrons donc sur les noms qui constituent cette liste.

Pour apprécier ce sketch, il pourrait être utile de connaître :
(les liens renvoient vers la présentation d'un échantillon du travail de chacun de ces comédiens)

  • Laurent Baffie et Les Clefs de Bagnole (film, 2003),
  • Bruno Salomone et les Nous c Nous (groupe télévisuel 1998-2000),
  • Leïla Bekhti qui a reçu un César (pour Tout ce qui brille, 2010),
  • Thomas N’Gijol du Jamel Comedy Club (2006-2008),
  • Lorànt Deutsch qui a publié Métronome, l’histoire de France au rythme du métro parisien (best-seller en 2009),
  • Tahar Rahim qui a aussi reçu un césar (pour Un prophète, 2009),
  • Antoine de Caunes, alors le maître de cérémonie de la nuit des Césars,
  • le SAV des émissions d’Omar & Fred (sitcom absurde diffusée depuis 2005),
  • Kaamelot d’Alexandre Astier (sitcom, 2005-2009),
  • Elie Seimoun et ses Petites Annonces (série vidéo, 1998-2007),
  • Eric Judor du duo Eric & Ramzy (depuis 1995),
  • C’est pas Sorcier de Fred et Jamy (émission de vulgarisation scientifique diffusée depuis 1994),
  • la comédienne Florence Foresti,
  • Marina Foïs, ancienne membre de la troupe des Robin des Bois (1996-2007),
  • Michel Denisot et Yann Barthès, animateurs de la chaîne sur laquelle est diffusée Bref,
  • l’immense Michel Galabru (né en 1922) qui a marqué bien plus qu’une génération avec les films dans lesquels il a joué,
  • et avoir vu 16 fois (ou seulement 15, je n'ai pas compté) la Cité de la Peur (1994), avec Chantal Lauby (ancienne des Nuls) dont les répliques semblent avoir marqué au fer rouge la mémoire de cette génération.