Dans cet épisode de Bref, on rencontre dans un bowling Thomas N’Gijle, lancé sur le Jamel Comedy Club de Jamel Debouze. Selon N’Gijole, ce tremplin, c’est en fait "un Arabe qui utilise un noir pour faire rire des blancs, c'est l'intégration".

hqdefault tg

Ce sketch parle de style vestimentaire et des dictatures africaines. Il parle d’injustice et de racisme. Il utilise aussi différents parlers.


Le Superman Noir par WARREN78

La transcription :

   Salut les mecs, ça fait plaisir, putain, vous êtes au top, vous êtes au top. Alors moi, j’ai la cheu-pê, je vous le dis tout de suite les mecs, j’ai la pêche. Le pays va mieux, quand même, faut le reconnaître, y a de plus en plus de mecs comme Jamel sur scène, l’équipe de France de football ressemble de plus en plus à l’équipe du Zimbabwe...
   Non, le seul truc qui m’a choqué récemment c’est qu’il y a un quatrième film consacré à l’autre enfoiré de Superman, là. Et c’est bon, là, il nous a saoûlés ce mec, sans déconner. Non, c’est vrai, Superman s’est assez foutu de notre gueule, ce mec-là sauve des petites vieilles, il éteint des immeubles en feu, mais Superman, quand il vole au-dessus de l’Afrique, il fait semblant de pas nous voir, hein. Non, mais sérieux.
   Non, sérieux, non c’est vrai, pourtant j’imagine, il doit y avoir des populations en galère, ils doivent le voir Superman, ils doivent être là "Eh ! jai faim ! J’ai faim ooh, Eh ! C’est Superman, Superman est là ! èèèèèh Superman est là ! Eh, Superman est là ! Oh !.... Il faut venir nous amener à manger là, Eh ! Parce qu’il n’y a plus la nourriture, Superman ! Mais il va où ? Superman ! Super... Eh mon cœur." Et ils peuvent gueuler comme ça jusqu’à la mort, Superman, il s’en bat les steaks. ’Culé, va. Non je le déteste, Superman, je le dis officiellement : je le déteste. En fait il aurait dû y avoir deux Supermans, deux Supermans. Un blanc... pour vous hein. Celui qui s’habille avec une cape, un petit collant bleu, et un slip rouge par dessus. Il est pathétique votre Superman, là, hein. Non, sérieux, y a qu’un blanc pour s’habiller comme ça. Si l’autre deuxième Superman, justement, avait été noir pour nous, je vous dis tout de suite, lui ça aurait été un sapeur, hein. Ah parce que les noirs, j’avoue, on a beau avoir beaucoup de défauts, mais on déconne pas avec le style.
   Non mais, ah mais c’est vrai. Un noir, plus il est pauvre, plus il est stylé. Hein, d’ailleurs je remarque qu’il y a beaucoup de gens stylés dans la salle ce soir. Du style, ça c’est bien ouais. Tu bouffes que du riz, mais t’as du style. Non mais on est des escrocs, les noirs, moi je vous le dis, je vous jure. Oui je touche le RMI, mais j’ai du style monsieur. Des fois, il vous arrive pas d’être dans les transports en commun et de voir des noirs super stylés vous savez en costard 54 pièces ? Quand vous le voyez vous vous dites "wow ! Ça doit être le ministre de l’intérieur de son pays celui-là." Et ben non, pas du tout non. Ces gens’là, c’est des Zaïrois.
   Non, mais sérieux, c’est des Zaïrois, et ce qu’il faut savoir, c’est qu’ils sont avec leur costard et leur malette à la main, là, mais ce qu’il faut savoir c’est que dans leur malette de ministre, là, y a un morceau de viande, une canette de bière, et le dernier album de Papa Wemba.
   Non, c’est pour ça que très honnêtement, très honnêtement, franchement, parce que Superman noir, je vous dis c’est une connerie, c’est une connerie, c’est vrai parce que malheureusement c’est triste à dire mais un noir dès qu’il a un peu trop de pouvoir, trop souvent, il pense qu’à sa gueule. Non mais en même temps c’est vrai, Superman noir il va faire payer ses services, c’est évident. Bah oui, ça va être du genre :
   - Superman, Superman ! Y a une pauvre vieille femme dans un immeuble en feu !
   - Attends attends attends ! Fais moi écho de ce que tu viens de colporter !
   - Il y a une pauvre vieille ...
   - Une PAUVRE et c’est pas possible. Bon ! Viens ici, viens ici, venez ici, tout ce monde derrière. Bon ! Je vous dis et je vous répète que, soit, je suis Superman, soit, vous m’avez élu à la majorité absolue, mais je vous rappelle que je suis noir. Et donc, par voie de conséquence, vous ne me manipulerez pas comme mon homologue blanc. Homologue blanc qui était d’ailleurs homosexuel, je n’ai pas peur de le dire. Alors vous les pauvres, faites appel aux autorités sociales. Et moi, ne me dérangez pas pour des bêtises pareilles, j’ai des affaires sous mon cocotier.
   Ç’aurait été un dictateur tout simplement, c’est vrai. Et pareil pour le logement, vous pensez que Superman noir, ce sSuperman, aurait accepté de vivre comme son homologue blanc ? Genre dans un petit appartement style "F2" ? Superman noir dans un F2 ? À quoi ça sert d’être Superman, alors ? Tu sais autant être noir tout court, hein... Non, c’est vrai, ça vaut pas le coup. Non Superman noir, il aurait pris un pays entier pour sa gueule. Et pour bien montrer que c’est lui le boss sur terre, il se serait même installé en Israël.
   - Ce pays m’appartient dorénavant. Vous allez faire quoi, hein ?
   Il aura réglé le conflit israëlo-palestinien en une minute, hein.
   - Bon messieurs les Israëliens, venez par ici, là. Demande à vous. Non, je ne suis pas le messie, je suis le nouveau propriétaire, alors vous cassez le mur là derrière, vous foutez le camp vite vite vite. Mais c’est quoi ? c’est quoi ? Alors c’est comme ça avec vous les Arabes ? C’est comme ça avec vous ! Dès qu’il y a un mur qui pète, c’est la foire à trompette ! Foutez-moi le camp vous aussi ! Allez là, dégagez, ça prend sa djellaba, son huile d’olive et ça dégage vite vite vite. Ј’ai des affaires sous mon cocotier.
   Non, nais c’est con, mais c’est bien qu’il ait pas existé. Superman noir, c’est mieux comme ça. En fait je me dis que le seul point positif avec un Superman noir, c’est que pour une fois, on n’aurait pas eu honte de voir un noir voler.