Michel Denisot et Yann Barthès, naturellement présents dans cet épisode de Bref, sont deux animateurs des émissions quotidiennes de la tranche 19h 20h30 de Canal Plus. Le premier présente le talk show le Grand Journal, suffisamment gentil et distrayant pour que des stars américaines viennent y faire leur promotion. C’est dans cette émission qu’est apparue la série Bref. Le second présente le Petit journal depuis 2007. D’abord courte chronique tout en image, l’émission a pris une certaine ampleur résumée dans ce sketch des Guignols de l’Info.

Cette dernière émission est elle aussi emblématique de la chaîne puisque cette parodie satirique de journal en latex est apparue en 1988. De nombreuses personnalités médiatiques (de la politique, du sport, du spectacle) y sont moquées. À l’image de la rédaction de Gaston Lagaffe, ils se moquent aussi de la vie interne de l’entreprise pour laquelle ils travaillent. On y voit Bertrand Meheut (actuel directeur de la chaîne) et Michel Denisot (animateur vedette souvent déprimé) discuter de la saison suivante. Les personnages des Guignols ont souvent une identité propre, des traits que n'ont pas forcément leurs modèles. Par exemple Denisot y est souvent déprimé, y est souvent désolé d'avoir raconté des histoires affligeantes.

 

bertrand meheutmichel denisotyann barthes petit journal

Meheut, Denisot, Barthès

La vidéo ci-dessous n'étant plus accessible, on pourra éventuellement аpprécier la qualité des caricatures et des imitations de voix en suivant ce lien.


Publiée le 31 août 2011 par canalmb

Transcription

PPD - Voilà, avant de recevoir François Hollande, retour sur la nouvelle formule du Grand Journal de Michel Denisot.

Canal+ : Juin 2007

Meheut - Michel, il faut qu’on parle de la rentrée 2007/2008 du Grand Journal.
Denisot - Euh... Ben... Je sais pas encore si je vais continuer. Il me faut du temps, de la réflexion.
Meheut - Non mais, je ne parlais pas de vous.
Denisot - Ah bon ?
Meheut - Non, il y a dans votre Grand Journal une chronique tout en image avec une voix off, le Petit Journal, ça s’appelle. J’aimerais qu’à la rentrée, on lui donne plus de place, déjà, en montrant le visage de ce jeune... Fabien Barthez.
Denisot -
C’est Yann Barthès.

Meheut - Et ben d’accord pour Yann alors.

Canal+ : Juin 2008

Meheut - Pour la rentrée 2008/2009 du Grand Journal, Michel...
Denisot - Euh je crois que je vais pas rempiler....
Meheut - Ah non mais je ne parlais pas de vous mais de ce jeune Barthès. Il a fait une très bonne année et nous pensons sérieusement à décliner son petit journal en deux parties : l’une serait politique et l’autre people.
Denisot - Deux Petit Journal ? Boh, pourquoi pas.

Canal+ : Juin 2010

Denisot - Non, non, n’insistez pas, j’arrête, c’est fini.
Meheut - Arrêter quoi, Michel ? Non, si je vous ai convoqué, c’est ...
Denisot -... pour parler du Petit Journal ?
Meheut - Incroyable. C’est exactement ça. Comme c’est un succès, on se disait que plutôt que deux parties de trois minutes, on va tenter d’en faire une seule de huit minutes.

Canal+ : Juin 2011

Denisot - Euh bonjour, monsieur Méheut, ’vous fatiguez pas, je sais pourquoi je suis là. De combien allez vous rallonger le petit journal l’année prochaine ?
Meheut - Vingt minutes.

Canal+ : Septembre 2013

- Jingle -

Barthès - Bonjour. Bienvenue dans cette nouvelle édition du Petit Journal. Aujourd’hui encore pendant plus de deux heures nous allons parler politique, people, mais aussi rire, mais tout de suite on retrouve la chronique que vous adorez tous : Le Grand Journal de Michel Denisot.

- Jingle -

Denisot - Bonsoir Yann ! Tout de suite, c’est le Grand Journal en trente secondes. C’est parti. Aujourd’hui c’est la sortie du nouveau film de Christophe Lambert.

Denisot - Christophe bonjour, vous êtes content d’avoir un nouveau film ?
Lambert - Ah ouais, cool.
Denisot - Ah merci Christophe.

Denisot - Et enfin Yann, pour terminer ce grand journal, mon interview politique :

Denisot - François Hollande, pas trop déçu ?
Hollande - Huhee.
Denisot - Merci.

Barthès - Merci Michel, on vous retrouve demain pour votre rubrique Le Grand Journal de Michel Denisot.
Denisot - Désolé.