Depuis septembre 2009 l'acteur François Morel tient sur France Inter une chronique plus ou moins liée à l'actualité.

Ce numéro, daté du 14 septembre 2012, s’inspire de la tentative d’expatriation de l'homme d'affaire Bernard Arnault. Cet article de la libre Belgique en donne quelques explications.

En réaction, François Morel donne d’autres raisons de vouloir devenir Belge (sur fond de Brabançonne, l'hymne national).


Comment peut-on avoir envie de devenir Belge ? par franceinter

Transcription

Comment peut-on avoir envie de devenir Belge ?
Pour le climat océanique et tempéré de la Belgique,
Pour sa situation idéale au cœur de l'Europe,
Pour sa cuisine, pour sa gastronomie,
Pour ses gratins à la bière, ses carbonades, ses frites, ses moules, ses chicons, ses tiramisus au spéculoos...

Comment peut-on avoir envie de devenir Belge ?
Pour la bonne humeur et pour les bonnes histoires :

Deux Belges roulent en voiture, au feu rouge ils s'arrêtent, le feu passe au vert, le conducteur ne réagit pas, le passager se tourne vers son ami :
- Vert, lui dit-il.
Le passager réfléchit puis après un temps répond :
- À tout hasard, je dirais une grenouille.

Comment peut-on avoir envie de devenir Belge ?
Pour la grandeur de l'Histoire,
Pour le goût des royaumes,
Pour la tradition coloniale,
Pour la diversité culturelle,
Pour la richesse des langues,
Pour le brabançon et le champenois,
Pour le francique ripuaire et le picard,
Pour le limbourgeois et le lorrain,
Pour le flamand et le wallon...

Comment peut-on avoir envie de devenir Belge ?
Pour le souvenir de Jacques Brel et de Georges Simenon, d'Hergé et de Franquin,
Pour devenir concitoyen de Yolande Moreau, de Lucas Belvaux, d'Adamo et d'Yves Van der Smyssen, (c'est un copain, 'cherchez pas)...

Comment peut-on avoir envie de devenir Belge ?
Pour le sens de l'auto-dérision, et pour les histoires fantaisistes :

À quoi reconnaît-on un Belge qui joue à la pétanque ?
C'est le seul qui essaie de faire une tête.

Comment peut-on avoir envie de devenir Belge ?
Pour le roi Albert,
Pour devenir sujet de sa Majesté,
Pour partager cette âme belge qui, de René Magritte à James Ensor, de Paul Delvaux à Félicien Rops, de Noël Godin à Jean-Claude Van Damme, a inventé l'esprit surréaliste,
Pour le sens de l'humour et les histoires amusantes :

Comment reconnaît-on un loubard belge dans une bagarre ?
C'est le seul qui attaque avec un rasoir électrique.

À la télévision le présentateur annonce la nouvelle :
« Terrible accident d'hélicoptère dans un cimetière belge, les sauveteurs ont déjà dégagé plus de 800 corps. »

Un Belge dans un restaurant refuse de manger de la langue de bœuf :
« Je trouve dégoûtant de manger ce qui sort de la bouche d’un animal, dans ce cas-là je préfère manger des œufs. »

C’est un Belge pédophile. Il est dans le box des accusés. Tout d’un coup, il aperçoit la victime, un enfant de 10 ans. Aussitôt, il se lève :
« C’est lui monsieur le juge ! Je vous assure ! C’est lui ! »

Comment peut-on avoir envie de devenir Belge ?
Pour ses brocs et ses bazars.

Comment peut-on avoir envie de devenir Belge ?
Par intérêt, pour ensuite devenir Monégasque, payer moins d'impôt.
- Comment dites-vous ? Mais qu'est-ce que vous pouvez être vulgaire !

 

 

 

On aura remarqué que François Morel a recours aux rires pré-enregistrés (l'émission est en direct et en studio). Sans doute pour souligner l'obsolescence des histoires belges qui en France constituent presque une tradition.