Une rengaine, c’est une chanson qu’on a beaucoup entendue malgré soi. Le film On connaît la chanson en est rempli de courts extraits. Il y en a de toutes les époques. Parfois, seules certaines générations s'en souviennent. A priori, aucun français ne connaissait toutes ces chansons en découvrant le film. Les auteurs du film sont de générations différentes (Resnais né en 1922, Bacri en 1951 et Jaoui en 1964). Chacun est venu avec des références que les autres ne connaissaient pas forcément. Cet hiver, nous allons visiter les trente-six chansons (dont une bonne moitié figure dans les karaokés).

Chanson-lamento auto-complaisante dont la popularité aura révélé un certain malaise à l'issu des trente glorieuses. Ce malaise, une forme de solitude liée à la société de consommation, n’en finit pas de se manifester encore aujourd’hui dans un certain type de chanson.

Claude François n’était malheureusement déjà plus là pour recevoir le conseil fort avisé asséné par France Gall samedi dernier.


Ajoutée le 10 mars 2012 par Claude François

(Terry Dempsey – Eddy Marnay)

J'ai besoin qu'on m'aime

Mais personne ne comprend
Ce que j'espère et que j'attends
Qui pourrait me dire qui je suis ?
Et j'ai bien peur
Toute ma vie d'être incompris
Car aujourd'hui : je me sens...

{Refrain:}
Mal aimé
Je suis le mal aimé
Les gens me connaissent
Tel que je veux me montrer
Mais ont-ils cherché à savoir
D'où me viennent mes joies ?
Et pourquoi ce désespoir
Caché au fond de moi ?

Si les apparences
Sont quelquefois contre moi
Je ne suis pas ce que l'on croit
Contre l'aventure de chaque jour
J'échangerais demain la joie d'un seul amour
Mais je suis là comme avant

{au Refrain}

Car je suis...
{au Refrain 2x}

 

Elle fait partie de ces chansons dont, si j’en crois ma propre expérience, beaucoup de français ignorent l’existence d’une version originale.

Elle a eu un grand succès outre-Manche. On la doit à David Cassidy.


Ajoutée le 19 septembre 2010 par ppm115

(Terry Dempsey)

I remember April
When the sun was in the sky
And love was burning in your eyes
Nothing in the world could bother me
'cos I was living in a world of ecstasy.
But now you're gone I'm just a

Daydreamer
I'm walking in the rain
Chasing after rainbows
I may never find again
Life is much too beautiful
To live it all alone
Oh how much I need someone
To call my very own.

Now the summer's over
And I find myself alone
With only memories of you
I was so in love I couldn't see
'cos I was living in a world of make believe.
But now you're gone I'm just a

Daydreamer...