Si nous avons évoqué les chansons de la bande-annonce du film, les chansons du film et les chansons d'un sketch de Jamel, nous n'en avons pas fini pour autant avec les motifs du film d'Alain Resnais. Pendant encore quelques jours, nous allons évoquer quelques détails, quelques aspects du film.


Mise en ligne le 20 septembre 2009 par M. Kinonik

Transcription

Camille – Ça m’impressionne toujours, moi ! C’est beau, hein ?!
Simon – Bof....
Mes circuits sont niqués, puis y a un truc qui fait masse. Le courant peut plus passer. Non mais t’as vu ce qui passe ? Je veux le feuilleton à la place. Ohoh Vertiges de l’amour. Tu t’es déjà fait suer à Saïgon. Je m'écris des cartes postales du front. Si ça continue je vais me découper. Je suis dans les points, les pointillés. Eh, vertige de l'amour. [extrait de Vertiges de l'amour par Alain Bashung].
... Ça doit être difficile à porter.
Camille – Non, au contraire, ça met en valeur.

Simon – Faudrait peut-être que je m’habille en garde républicain, la prochaine fois.
Camille – J’ai du mal à imaginer.
Simon – Ouais, moi aussi…

 

Toute cette séquence (avec Agnès Jaoui et André Dussolier) se passe dans le quatrième arrondissement de Paris.

Deux indices permettent de le supposer même quand on ne connaît pas Paris :

Le premier indice, c’est le défilé de la cavalerie de la garde Républicaine. Cette garde dont les missions sont particulières participent à tous les défilés militaire de Paris mais le siège de la garde se situe sur le Boulevard Henri IV, dans le quatrième.

280px-Caserne_des_Célestins_2009

Le second ne laisse aucun doute, il s’agit de la station de métro Sully-Morland qui se trouve elle aussi dans le quatrième, non loin du siège de l’état-major de la garde républicaine, d’ailleurs. Elle se situe sur la ligne 7 du métro. Cette ligne coupe du nord au sud la moitié est de Paris.

 

Metro_Paris_M7-plan

6a00e5517c4bde88330147e0319aad970b-320wiintérieur de la station trouvé sur
L'indépendant du 4ème arrondissement de Paris