En parallèle avec le cycle consacré à Jacques Demy (voir cette note), la cinémathèque française organise un autre cycle intitulé Cinéma Français et Chansons (10 avril - 3 juin). Ce cycle a donné lieu à un article publié sur le site de la Cinémathèque française et consacré à "On Connaît la chanson". Il est dû à François Thomas, professeur à la Sorbonne et spécialiste de l’œuvre d’Alain Resnais. À cette occasion, il a étudié les archives de Sylvie Baudrot, script d’Alain Resnais sur ce film et sur de nombreux autres du réalisateur. On y apprend que six autres chansons avaient été prévues, certaines devant jouer parfois un rôle assez important.

Si  cette chanson avait aussi figuré dans le film d'Alain Resnais, elle aurait fait d'Henri Garat (1902-1959) l'un des deux chanteurs les plus représentés avec Eddy Mitchell.

il_est_charmant01
L'affiche du film trouvée ici

Comme nous l'apprenons sur le site de l’Encyclopédie multimédia de la Comédie Musicale et théâtrale en France (1918 – 1940), et notamment sur la page consacrée au film Il est charmant, ce dernier n'est pas tirée d'une opérette. Cependant, les auteurs du scénario et de la partition sont Albert Willemetz (1887-1964) et Raoul Moretti (1893-1954) qui en ont produit beaucoup (dont certaines mentionnées sur ce blog - voir les tags). La réalisation est signée Louis Mercanton (1879-1932).

On notera la présence de Dranem dont une chanson a aussi été utilisée dans le film de Resnais.

1168
La photo de cette partition vient aussi du site de l'ECMF
On s'y rendra afin de découvrir qu'Andy Warhol n'avait pas inventé grand chose en terme de design

 
Mise en ligne le 29 juin 2011 par Jozef Sterkens

(Albert Willemetz – Raoul Moretti)

Jacques Dombreval
(Henri Garat)

Pour réussir en tout
Avoir tous les atouts
D’autres ont l’avis qu’il faut
Avoir du culot

Quand une femme est jolie
Bien que ce ne soit pas poli
Je m’attache à ses pas
En me disant tout bas

Histoire de voir
Ce que ça donnera
Histoire de voir si ça prendra.

Suivons devoir [ ?]
Ma foi nous verrons bien
Car qui ne risque rien
N’a rien.

Deux seules choses peuvent se produire
Et rira ou ne voudra pas rire.

Histoire de voir
Ce que ça donnera
Vous avez ri alors
Ça va

Vous désertez de ma vie
Tant pis j’en suis ravi
Tous les projets que j’ai
Par vous sont changés

Où me conduisez-vous ?
Je n’en sais rien du tout
J’aurais vu mon bonheur
Ou bien mon malheur

Histoire de voir
Ce que ça donnera
Histoire de voir si ça
Prendra.

Je peux comme ça
Vous dire tout ce qui vient
Car qui ne risque rien
N’a rien

Vous n’avez qu’un parti à prendre
Écoutez ou ne pas l'entendre

Prenons nos doigts [ ?]
Pour voir si ça prendra
Rheuleuleuh
Lala

Une dame

Il est charmant ce jeune homme

 

L'encyclopédie multimedia de la comédie musicale théâtrale en France (1918-1940)