Pourquoi se souvient-on du 11 septembre 1973, du coup d'État au Chili, de certains noms, encore quarante ans après ? On n’expliquera pas les raisons d’un tel retentissement dans la "Francophonie". On en constatera simplement l'écho contenu dans certaines œuvres d’artistes (déjà mentionnés ici pour la plupart). Ces chansons, ces sketches, ces films, ces dessins nous ont contribués à rendre familiers des noms pourtant lointains.

Cette chanson de Julos Beaucarne (né en 1936) est extraite de Chandeleur Septante Cinq (75). Cette chanson détonne dans le répertoire habituellement doux de ce chanteur wallon.

(Julos Beaucarne)

Je veux te raconter, Kissinger,
L'histoire d'un de mes amis
Son nom ne te dira rien
Il était chanteur au Chili

Ça se passait dans un grand stade
On avait amené une table
Mon ami qui s'appelait Jara
Fut amené tout près de là

On lui fit mettre la main gauche
Sur la table, et un officier
D'un seul coup avec une hache
Les doigts de la gauche a tranchés

D'un autre coup, il sectionna
Les doigts de la dextre et Jara
Tomba, tout son sang giclait
Six mille prisonniers criaient

L'officier déposa la hache
Il s'appelait p't-être Kissinger
Il piétina Victor Jara
"Chante !" dit-il "Tu es moins fier"

Levant les mains vides des doigts
Qui pinçaient hier la guitare
Jara se releva doucement
"Faisons plaisir au commandant"

Il entonna l'hymne de l'U
De l'Unité Populaire
Repris par les six mille voix
Des prisonniers de cet enfer

Une rafale de mitraillette
Abattit alors mon ami
Celui qui a pointé son arme
S'appelait peut-être Kissinger

Cette histoire que j'ai racontée,
Kissinger, ne se passait pas
En quarante-deux mais hier
En septembre septante-trois

-----------

Les deux noms mentionnés sont ceux de Henry Kissinger et de Victor Jara.

kissinger
Henry Kissinger (photo trouvée ici)

Henry Kissinger (né en 1923) fut un conseiller de Richard Nixon (1913-1994). Responsable de la politique étrangère des États-Unis, il a participé aux prises de décisions quant à l’intervention de la CIA au Chili dans les années 70 et notamment le coup d’État d’Augusto Pinochet (1915-2006) en 1973. La dernière strophe de cette chanson fait référence à un autre moment douloureux de l'histoire qui a touché Kissinger.

VictorJara_0117
Victor Jara (photo trouvée ici)

La chanson raconte le destin funeste de Victor Jara (1932-1973), chanteur populaire de renommée internationale, soutien de l’Unité Populaire et de Salvadore Allende (1908-1973).

----------- 

Enfin, l’hymne de l’Unité Populaire (la Unidad Popular) était Venceremos ("nous vaincrons") dans ce qui semble être une version de Victor Jara, version trouvée ici.

 
Publiée le 30 avril 2012 par HALETNA

(Claudio Iturra - Sergio Ortega)

Desde el hondo crisol de la patria
se levanta el clamor popular;
ya se anuncia la nueva alborada,
todo Chile comienza a cantar.

Recordando al soldado valiente
cujo ejemplo lo hiciera immortal
enfrentemos primero a la muerte:
traicionar a la patria jamas.

Venceremos, venceremos
mil cadenas habra que romper
venceremos, venceremos,
la miseria sabrémos vencer !

Campesinos, soldados y obreros,
la mujer de la patria también,
estudiantes, empleados, mineros
cumpliremos con nuestro deber.

Sembraremos la tierra de gloria;
socialista sera el porvenir,
todos juntos hamos la historia,
a cumplir, a cumplir, a cumplir.

Venceremos, venceremos
mil cadenas habra que romper
venceremos, venceremos,
la miseria sabrémos vencer !