Voici quelques mois, Matthieu H. est arrivé à Novi Sad dans le cadre d'un stage organisé en partenariat avec le Ministère des Affaires Etrangères.

Il s’est lancé dans la publication mensuelle d’une newsletter (niouzletteur) à l’intention de ses amis et de sa famille. Initialement publiées sur son compte facebook depuis octobre, il a accepté qu’on les publie ici.

L’effet ressenti par un lecteur de Novi Sad peut être assez proche de celui d’un ressenti par un Français du XVIIIème siècle lecteur des Lettres Persanes de Montesquieu ou par un Français lecteur des pages d’Aleksandar Zograf consacrées à Paris, Lille ou Bordeaux.

 ********************

Préambule

Jme lance. J'ai dit, jme lance. 9 mois en Serbie, ça en laisse du temps pour apprendre 2-3 trucs sur la vie quotidienne, les coutumes, les gens, etc. Au hasard des rencontres et aux détours des ruelles, je tâcherai de retenir et de vous faire partager 10 points essentiels (ou pas) pour en savoir un peu plus sur ce pays des Balkans. Voici donc, Mesdames et Messieurs, sous vos yeux ébahis, l'Octobeur Niouzletteur, première d'une série de 9 donc (inch'Allah... Ah non, pas ici...).

**********

1. Géographie

Novi Sad est en Serbie. Ou pas. Quand les gens en parlent, ils font la distinction. C’est important. Exemple : « Ici, en Voïvodine (ou Vojvodine si on veut faire local), c’est comme ça, alors qu’en Serbie, c’est comme ça ». Sinon, démographiquement parlant, c’est la 2ème ville du pays.

NB : la Vojvodine est une province autonome qui dépend cependant toujours de Belgrade, contrairement au Kosovo.

**********

2. Météo

Certes le mois d'octobre n'est pas terminé, mais j'ai vérifié le temps des prochains jours. Il aura fait en moyenne 22-23° (selon mes propres estimations, je ne bosse pas à Météo France hein), un ensoleillement à faire pâlir la Côte d'Azur (citée maintes et maintes fois par les étudiants d'ici... Et comme dans beaucoup d'autres pays en fait, maintenant que j'y pense. Prononcée différemment, mais on prend l’habitude), et seulement 3 jours de pluie.

Voilà le Danube, sous le soleil ^^ - (c) Matthieu

Et oui, l'été joue les prolongations.

**********

3. Monnaie

En Serbie, on règle ses achats en dinars. Parfaitement, en dinars. Même qu’il a été mis en service en 1214, ce qui en fait la monnaie la plus ancienne encore en circulation en Europe avec la bonne vieille Livre Sterling de Queen Babeth.

les différents billets serbes - (c) Matthieu

Quoi ? Vous pensiez que le dinar n’était utilisé que dans des pays arabes ? FAUX. Son origine remonte à une ancienne monnaie romaine appelée « denarius » (qui a donné le fameux denier en France).

Taux de conversion : 1€ = 112.60 RSD.

**********

4. Langue

Il y a 6 langues officielles en Vojvodine:

  • le serbe,
  • le croate,
  • le hongrois,
  • le slovaque,
  • le roumain,
  • et le ruthène.

Consulter Wikipedia pour de plus amples informations).

Les Serbes utilisent deux alphabets : le latin et le cyrillique. Ça peut parfois porter à confusion.

  • Citons par exemple le « H » cyrillique qui correspond au « N » latin.
  • Il existe d’autres lettres telles que « Đ » (prononcé [d͡ʑ] comme dans « diable »… On appelle ça un « D mouillé »),
  • « Ž » (prononcé [ʒ] comme dans « jeu ») ou encore « Č » (prononcé [t͡ʃ] comme dans « tchèque »).

On va arrêter les exemples ici, ça va bien deux minutes hein.

Évidemment, certains étudiants préfèrent écrire leur nom en cyrillique sur la feuille d’appel. Pour m’énerver ?? Ils y arrivent. Un peu. Ce n’est qu’une question de temps avant que je ne maîtrise le cyrillique. Gare aux petits malins.

**********

5. Salaire et coût de la vie

Le salaire moyen en Serbie est de 350€.

Voici quelques prix pour que vous puissiez vous rendre compte aussi du coût de la vie :

  • 1L de gasoil = 1.50€
  • 1 paquet de cigarettes = 2€
  • 1 sandwich = environ 1.20€
  • 1 trajet en bus = 0.50€
  • 1 pinte de bière = environ 2€.

**********

6. Boisson

L’alcool national, c’est la rakia (ou « rakija », là encore pour faire local), probablement tiré du mot turc « raki ». Eau-de-vie à 40°, elle est fabriquée à partir de jus de fruits fermentés, souvent de la prune, du raisin, de la pêche ou du coing. On peut également y trouver du miel ou des noix pour aromatiser. C’est traître.

**********

7. Population

Les Serbes, hommes et femmes, sont grands et généralement minces. Normal, quand on sait que le basketball et le volleyball font partie des sports favoris. Population plutôt jeune aussi.

**********

8. Comportement

Les Serbes respectent les feux de circulation. Personne ne traverse quand le petit bonhomme est rouge. Si un membre des forces de l’ordre t’arrête parce que t’as traversé au rouge, il peut t’en coûter jusqu’à 50€ d’amende. Ça rigole pas. Attention donc (à ta vie ou à ton porte-monnaie. Ou aux deux, c’est mieux).

**********

9. Religion

La Serbie est majoritairement orthodoxe, mais on trouve aussi des catholiques, des musulmans, des juifs…. Bref, la même chose que chez nous. Sauf qu’en Vojvodine (pas la Serbie hein, vous avez suivi ??), comme les calendriers orthodoxe et catholique sont décalés (julien pour les uns, grégorien pour les autres), les vacances sont rallongées pour que chaque communauté religieuse puisse organiser ses célébrations tranquillement. Par exemple, pour les vacances de fin d’année, le Noël catholique est le 25 décembre et le Nouvel An le 31 décembre. Pour les orthodoxes, le premier est le 7 janvier, le deuxième le 13 janvier. Donc les cours dans les établissements scolaires reprennent le 15. Chouette.

**********

10. Vocabulaire

Si jamais un jour l’envie vous prend de visiter la Serbie, il vous faut connaître quelques mots, c’est plus sympa (même si vous arriverez à vous en sortir avec l’anglais, mais c’est toujours plus agréable pour votre interlocuteur de voir que vous bafouillez dans sa langue non !?).

  • Merci = Hvala
  • Bonjour = Dobar dan
  • Au revoir = Doviđenja (prononcer « Dovidjenia »).

**********

Voilà, c’est fini. Rendez-vous dans 1 mois[1] pour la deuxième Niouzletteur. Celle de Novembeur. Ciao !!

Matthieu



[1] C’est-à-dire dimanche prochain sur ce blog et en novembre dernier sur la page facebook de Matthieu.