L’Heureux mix (2003) de la Tordue est un mélange des paroles de plusieurs chansons ayant marqué les auteurs sur une musique originale. Comme ils ne sont pas les seuls à les connaître, découvrons-les ensemble.

********

Le premier album de Maxime Le Forestier (né en 1949) intitulé Mon Frère (1972) eut un grand succès.

Quand on est né en 1949, on a 23 ans en 1972. Il eut donc un gros succès très jeune et une carrière avec des hauts et des bas.

Maxime Le Forestier - Mon Frère (1972)

Cet album contient beaucoup de chansons que l’on connaît même sans l’avoir écouté.

Fontenay-aux-Roses (92) est l’une d’entre elles.

Elle peut plaire à des professeurs de français pour une raison facile à deviner à la lecture, jusqu’au bout, des paroles de cette chanson.

Cette version a été enregistrée pour la télévision. On peut entendre la version studio ici.


Mise en ligne le 16 août 2011 par Alain Caumartin

(Maxime Leforestier)

Vous êtes si jolie
Quand vous passez le soir
À l'angle de ma rue
Parfumée et fleurie
Avec un ruban noir,
Toute de bleu vêtue

Quand je vous vois passer,
J'imagine parfois
Des choses incensées,
Des rendez-vous secrets,
Au fond d'un jardin froid,
Des serments murmurés...

Le soir dans votre lit,
Je vous devine nue,
Un roman à la main,
Monsieur Audiberti
Vous parle d'inconnus,
Vous êtes déjà loin.

Vos rêves cette nuit,
De quoi parleront-ils,
Le soleil fut si lourd,
Demain c'est samedi,
Je guetterais, fébril,
Votre sortie du cours.

Dimanche sera gris,
Je ne vous verrai pas,
Pas avant lundi soir.
Où serez vous partie,
Qui vous tiendra le bras,
Que vous fera-t-on croire ?

Je crois que je vous dois
De vous faire un aveu,
Petite, écoutez-moi,
C'est la première fois
Que je suis amoureux
De tout un …

Comment ?

Aaaah, d’accord !

Pouf, pouf.

Je recommence :


Vous êtes si jolieS
Quand vous passez le soir
À l'angle de ma rue
ParfuméeS et fleurieS
Avec un ruban noir,
Toute de bleu vêtueS

Quand je vous vois passer,
J'imagine parfois
Des choses incensées,
Des rendez-vous secrets,
Au fond d'un jardin froid,
Des serments murmurés...

Le soir dans votre lit,
Je vous devine nueS,
Un roman à la main,
Monsieur Audiberti
Vous parle d'inconnus,
Vous êtes déjà loin.

Vos rêves cette nuit,
De quoi parleront-ils,
Le soleil fut si lourd,
Demain c'est samedi,
Je guetterais, fébril,
Votre sortie du cours.

Dimanche sera gris,
Je ne vous verrai pas,
Pas avant lundi soir.
Où serez vous partieS,
Qui vous tiendra le bras,
Que vous fera-t-on croire ?

Je crois que je vous dois
De vous faire un aveu,
PetiteS, écoutez-moi,
C'est la première fois
Que je suis amoureux
De tout un...

… pensionnat.

********

On a trouvé une version plus récente (janvier 2011) pour la radio avec Stanislas (né en 1972, comme la chanson) dans laquelle Maxime Le Forestier se contente d'accompagner son cadet à la guitare.

********

Fontenay-aux-Roses (92) est une petite ville du département des Hauts-de-Seine (92).

 
Agrandir le plan

Elle abritait une École Normale Supérieure fondée en 1880 réservée aux filles et destinée à la formation des institutrices.

L’établissement ne devient mixte qu'en 1986. [Source Wikipédia]

École normale supérieure, Fontenay-aux-Roses

Photo trouvée ici.

 ********

Jacques Audiberti (1899-1965) né à Antibes (06) et mort à Paris était poète, dramaturge et romancier.

 Jacques Audiberti

 Photo trouvée sur le site de Gallimard

Au sujet de l'activité de romancier, voici ce que dit ce poète :

« Les poètes par excellence, ceux de la forme fixe, sont obsédés, quand ils sont grands, par le roman, procédé qui leur permettrait enfin de toucher la vie et de la dompter dans une prise terre à terre, plus risquée et plus loyale que la poésie lyrique, le roman est un gros transformateur efficace et ronflant de cette énergie universelle en permanente nativité que l'humaine nervosité nomme poésie. »

Le poète et son public, dans Profils n° 9, 1954, citation relevée sur le site www.audiberti.com.

 

La liste des œuvres de Jacques Audiberti est longue.

Nous avons repris celle des romans et nouvelles trouvée sur le site www.audiberti.com.

Sur ce site, la liste détaille pour chaque titre le nombre des pages, les éditions et rééditions, les éditeurs et les collections.

 

Les listes de titres de romans aussi sont parfois des poèmes.

 

Romans et recueils de nouvelles de Jacques Audiberti

(Lesquels "parlent d'inconnus" ?)

Abraxas, 1938

Septième, 1939

Urujac, 1941

Carnage, 1942

La Fin du monde et autres récits, 1943

La Beauté de l'amour, 1955

Le Retour du divin, 1943

La Nâ, 1944

Monorail, 1947

Talent, 1947

Chiens écrasés

Le Victorieux, 1947

Le Maître de Milan, 1950

Cent jours, 1950

Marie Dubois, 1952

Les Jardins et les fleuves, 1954

La Poupée, 1956

Infanticide préconisé, 1958

Les tombeaux ferment mal, 1963

Dimanche m'attend, 1965