Voici quelques mois, Matthieu H. est arrivé à Novi Sad dans le cadre d'un stage organisé en partenariat avec le Ministère des Affaires Etrangères.

Il s’est lancé dans la publication mensuelle d’une newsletter (niouzletteur) à l’intention de ses amis et de sa famille. Initialement publiées sur son compte facebook depuis octobre, il a accepté qu’on les publie ici.

L’effet ressenti par un lecteur de Novi Sad peut être assez proche de celui d’un ressenti par un Français du XVIIIème siècle lecteur des Lettres Persanes de Montesquieu ou par un Français lecteur des pages d’Aleksandar Zograf consacrées à Paris, Lille ou Bordeaux.

 ********************

Préambule

Dobar dan tout le monde !! J’ai délaissé internet quelques jours pour les fêtes de fin d’année (qui ont été bonnes pour tout le monde, je l’espère), mais me voici de retour pour la Dicembeur Niouzletteur.

**********

1.Météo

Décembre marque l’entrée dans l’hiver. Fallait bien que ça arrive. Pas de neige, mais des températures encore en baisse, avec une moyenne de 3.5°. Ça fait pas beaucoup, mais bien emmitouflé, ça se surmonte.

 

Centre-ville [de Novi-Sad]. 09/12. 15h15.

 

Vivement janvier. Ou pas.

**********

2.Police

Je vous ai déjà parlé du risque que vous encourez si vous traversez un feu piéton rouge. Autre particularité de la police serbe : lorsqu’un agent des forces de l’ordre vérifie votre ticket avec sa machine et que vous n’êtes pas en règle, il prend votre voiture en photo. Carrément. Et l’amende que vous trouverez sur votre pare-brise est plastifiée. Décidément, ça rigole pas.

**********

3.Vocabulaire

  • ponedeljak
  • utorak
  • sreda
  • četvrtak
  • petak
  • subota
  • nedelja

Non, ce ne sont ni les Sept Nains de Blanche-Neige, ni les sept péchés capitaux. Seulement les jours de la semaine. « Jeudi » peut paraître imprononçable, mais avec de l’entraînement, on y arrive, croyez-moi !

**********

4.Culture

Chaque famille serbe orthodoxe est reliée à un saint patron, qu’elle célèbre lors de sa fête calendaire. C’est la slava («gloire» ou «louange» quand on traduit).

C’est une des fêtes religieuses les plus importantes, qui se transmet de génération en génération, de père en fils (ben ouais, quand une femme se marie, elle prend la slava de la famille de son mari. Rassurez-vous, elle peut aussi fêter la sienne).

Au cours de cette célébration, la maison est ouverte à tout le monde, n’importe qui peut venir manger ce que la famille a préparé et discuter le bout de gras. Même le prêtre orthodoxe se déplace pour sanctifier la maison, c’est dire. Les saints patrons les plus répandus sont

  • Saint-Nicolas,
  • Saint-Georges,
  • Saint-Jean-Baptiste,
  • Saint-Dimitri et
  • Saint-Michel.

Les préparatifs sont tellement importants qu’il est autorisé de ne pas aller au travail le jour de sa slava.

**********

5.Prénoms

Il existe une multitude de prénoms masculins (Igor, David, Aleksa, Nenad, Miloš, etc.), mais on retrouve souvent les mêmes pour les femmes. Les plus donnés sont Jelena, Ivana, Nataša, Milica, Jovana. En tous cas, ce sont ceux qui sont les plus représentés dans mes classes.

[nde - On trouvera ici une liste en français de prénoms serbe et ici une liste des prénoms les plus populaires en serbie en 2008.]

**********

Voilà, c’est déjà terminé, rendez-vous fin janvier. En attendant, permettez-moi de vous souhaiter une bonne fin d’année 2013 et d’entrer en 2014 comme il se doit. Pour ma part, cette année aura été riche en voyages, en découvertes, en rencontres que je n’oublierai jamais… Je n’oublie pas non plus de remercier mes amis les plus proches (toujours aussi présents :)), ma fabuleuse équipe de collègues (ma deuxième famille ♥)…. Tout le monde en fait !!

Repas de Noël à l'Institut Français :)

On garde le positif, on laisse le reste de côté, et on espère que l’année à venir sera aussi belle.

À l'année prochaine. Ciao!

**********

Toutes les photos sont de Matthieu. On retrouve la chronique de janvier dimanche prochain.