L’Heureux mix (2003) de la Tordue est un mélange des paroles de plusieurs chansons ayant marqué les auteurs sur une musique originale. Comme ils ne sont pas les seuls à les connaître, découvrons-les ensemble.

********

 S’il fallait ne connaître qu’une seule chanson française, ce serait peut-être Le Temps des Cerises écrite par Jean-Baptiste Clément (1836-1903) et composée par Antoine Renard (1825-1872).

Au début de ce blog, nous avions créé une catégorie consacrée aux standards de la chanson française. Nous n’avions traité que trois chansons, dont le temps des cerises. Les autres c’était Le Déserteur (Boris Vian), Douce France (Charles Trénet) et la Mauvaise réputation (Georges Brassens).

Alors nous nous contentions de partager une vidéo de la version en question sans trop chercher à donner d’explications ou de repères.

 

pf_renard_temps_des_cerises_le_01

Nous avions présenté les versions de :

Nous avions aussi mentionné l’évocation de cette chanson par Renaud et par Madame Christiane Taubira.

Les versions ne manquent pas. On pourrait reprendre fracilement cette série.

********

Cependant, l’occasion est donnée de mentionner un album d’Yves Montand (1921-1991) culturellement intéressant.

 

114083754

 

En effet, il reprend des chansons anciennes de plusieurs époques de l’histoire de France. Chacune constitue un document pour connaître un moment d’histoire en France.

 

5099747102523_600

Le Temps des cerises est une chanson intéressante car elle est connue comme l’un des succès les plus durables de la chanson populaire. Ecrite en 1866, ce "tube" a beaucoup été chanté lors de la Commune de Paris en 1871 à laquelle Jean-Baptiste Clément a d'ailleurs participé. Quoi qu'il en soit, la chanson est liée à la Commune. Les métaphores employées semblent même faire référence à la Semaine sanglante.

 


Publiée le 29 septembre 2013 par Edmund StAustell

 (Jean-Baptiste Clément - Antoine Renard)

Quand nous chanterons au temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur

Mais il est bien court le temps des cerises
Où l'on s'en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d'oreilles
Cerises d'amour aux robes pareilles
Tombant sous la feuille en gouttes de sang
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant

Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d'amour
Evitez les belles
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai point sans souffrir un jour
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des peines d'amour

J'aimerai toujours le temps des cerises
C'est de ce temps-là que je garde au cœur
Une plaie ouverte
Et Dame Fortune, en m'étant offerte,
Ne pourra jamais fermer ma douleur
J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur

********

artworks-000044671204-n5pg5r-t500x500