Dans l’Ascension du Haut-Mal, David B. revisite sa propre histoire et celle de sa famille. Certaines cases de cette œuvre permettront d'évoquer des éléments de littérature, de géographie, de musique, d'histoire, voire d'ésotérisme.

-------------------

Aujourd'hui, c'est le 8 mai. Ce jour, férié en France, célèbre la Victoire de 1945. Il nous donne comme chaque année l'occasion d'évoquer la deuxième guerre mondiale vu de France.

 On l'a vu avec la première guerre mondiale dans les notes #1, #2 et #3 consacrées à l'Ascension du Haut-Mal, on le verra par la suite, les grandes dates de l'Histoire ont touché les familles française à divers degrés.

Ici, David B. transmet une anecdote arrivée au début de cette guerre vers 1939 ou 1940.

 

David B. - l'Ascension du haut mal (vol1)

David B. - l'Ascension du haut mal (vol1)

David B. - l'Ascension du haut mal (vol1)

David B. - l'Ascension du haut mal (vol1)

David B. - l'Ascension du haut mal (vol1)

David B. - l'Ascension du haut mal (vol1)

David B. - l'Ascension du haut mal (vol1)

Transcription

Celle-là, mon grand-père André l'a faite. Il gardait les ponts de Mehun. Un jour, leur lieutenant est parti sous un prétexte quelconque, ils ne l'ont jamais revu. Mon grand-père qui était sergent a pris le commandement. Ils ont attendu les Allemands. Chaque jour, on les prévenait qu'ils approchaient.
Un jour, une voiture avec un officier s'est arrêtée.
 
- Qu'est-ce que vous fichez ici ?
  -On est là pour empêcher les Boches de passer !
  - Mais ça fait longtemps qu'ils sont de l'autre côté du pont ! Repliez-vous en vitesse !
L
e temps de se replier la guerre était finie. Il a été démobilisé et il est rentré chez lui.

 

Champ lexical militaire

 

  • Lieutenant : officier.
  • Sergent : sous-officier.
  • prendre le commandement.
  • se replier : quitter le champ des opérations, retourner à la base.
  • être démobilisé : pour un soldat appelé, être démis de ses fonctions.

 

 

-------------------

Cette anecdote se déroule pendant la "Drôle de guerre" (en anglais "Phoney War" et en Serbe "Лажни рат").

Cela correspond à la période qui va du 3 septembre 1939 au 10 mai 1940.

La guerre était déjà fini car ce repli a dû avoir lieu entre le 10 mai, après la Bataille de France, et le 22 juin 1940, date de la signature de l'armistice entre le gouvernement du Maréchal Philippe Pétain (1856-1951) et l'Allemagne d'Adolf Hitler (1889-1945).

Les intentions de Pétain n'était alors pas claires. On voulait croire qu'il voulait éviter une catastrophe militaire. La suite a conduit à la collaboration avec l'occupant.

-------------------

Mehun, c'est probablement Mehun-sur-Yèvre (18), à 17 kilomètres environ de Bourges au nord ouest, dans le Cher.

On y accède en descendant l'Yèvre, une rivière qui se jette dans le Cher.

Il est étonnant que des opérations militaires de ce type (garder des ponts) aient eu lieu en plein centre de la France.

Cela s'explique entre autres par la position de la S.N.C.A.C., (la Société Nationale de Construction Aéronautique du Centre), ce qui place la région parmi les endroits stratégiques.

Je l'apprends de cette fiche pédagogique issu d'un cours sur la croissance urbaine de Bourges entre 1830 et 1940 sur le site du Conseil Général du Cher.

On y mentionne également le rôle de l’Ecole Nationale Professionnelle de Jeunes Filles de Bourges dont nous avions déjà parlé il y a quelques temps dans cette note.

En janvier 1940, des tirailleurs y avaient creusé des abris dans le parc.