Le Bossu de Philippe de Broca (1933 - 2004) nous donnera l'occasion d'un voyage dans le temps, au temps de la Régence (1715-1723) et en France.

Au sommaire de cette note :

  • Le Bossu de Paul Féval.
  • Philippe de Broca, Philippe Noiret et Philippe d’Orléans.

 

*********

 

le_bossu-1997-44a91

Synopsis

Lagardère (Daniel Auteuil), l’une des meilleures lames du royaume, provoque le Duc de Nevers (Vincent Perez) dans le seul but de découvrir le secret de sa botte ! Il perd mais Nevers, amusé par ce bretteur rusé, drôle et charmeur, le prend à son service.

Les voilà partis rejoindre Blanche (Claire Nebout), la future épouse du Duc, d'étranges poursuivants à leurs trousses. Ce n’est autre que l’infâme Gonzague (Fabrice Luchini), cousin du Duc, bien décidé à hériter rapidement de sa fortune. Nevers tombe dans un piège mais Lagardère réussit à sauver sa fille (Marie Gillain) et jure de le venger.

 


Ajoutée le 5 novembre 2012 par cinemaetcie

Transcription

Philippe – Regardez bien tous. Je consacre et il est mort.

Philippe – Un. Deux. Trois. Quatre. Cinq.

Philippe – Je te fais chevalier de Lagardère.

Gonzague – Lagardère.

Gonzague – Je le veux mort dans les deux jours.

Blanche – Philippe !
Philippe – Blanche !
Blanche – Philippe ! Mon enfant !

Philippe – Je connais l’assassin.
Lagardère – Qui ?
Philippe – C’est…
Lagardère – Qui ?

Lagardère – Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !

Gonzague – Il est revenu, Lagardère. Il est là, c’est lui ! Le mort qui tue.

Gonzague – Mes amis, voilà notre nouveau bossu.

Le Bossu – Madame.

Le Bossu – Votre fille, madame.

Le Bossu – Elle vit.

Gonzague – Quoi ?

Gonzague – Parle-moi un peu d’elle.
Le Bossu – Chaque homme a son jardin secret.

Lagardère – Allons canaille, en garde !

Le Bossu – [ricane] Touchez ma bosse mon seigneur.

 

*********

 

Si l'on excepte une version pour la télévision avec Bruno Volkovitch, cette version du Bossu est la dernière adaptation en date du célèbre roman de Paul Féval (1816-1887) paru en 1857.

 

f1

R150047602

 

Le_petit_parisien_ou_Le_Bossu,_par_Paul_Féval

Untitled-1

 

Il s’inscrit également dans la tradition des films de cape et d’épée dont la dernière production date de 2003.

Il s’agit également d’un remake (Fanfan la Tulipe, 2003) avec Vincent Perez.

 

*********

 

Philippe de Broca a souvent travaillé avec les mêmes acteurs.

Philippe Noiret (1931-2006) fait une apparition après avoir joué le rôle principal des films suivant :

 

les_caprices_de_marie18465112on_vole_cuisse_jupiter

 

  • les Caprices de Marie (1970),
  • le diptyque Tendre Poulet (1978) / On a volé la Cuisse de Jupiter (1980), comédies romantico-policières avec Annie Girardot.
  • l’Africain (1983), que nous avons vu la semaine dernière.
  • Chouans (1988), un autre film historique situé au temps de la Révolution, avec Sophie Marceau, Stéphane Freiss et Lambert Wilson.

l-africain  film_chouans_1

 

Philippe Noiret reprend le rôle du régent Philippe d’Orléans, qu’il avait déjà endossé en 1975 dans Que la fête commence ! de Bertrand Tavernier.

 

Philippe Noiret - 1997

Philippe Noiret - 1975

 Philippe d'Orléans par Jean-Baptiste Santerre

 

On notera d’ailleurs une certaine bizarrerie dans le fait que d’après le roman, les personnages de Philippe de Nevers (1676-1768), Philippe de Gonzague et Philippe d’Orléans (1674-1723), en plus de porter le même prénom, ont à peu près le même âge.

On notera également que Jean Cosmos (1923-2014), co-scénariste du film de Philippe de Broca est également un collaborateur régulier de Bertrand Tavernier.