Le Locataire de Roman Polanski (né en 1933) nous donnera l'occasion de se promener à Paris (75) et, à quelques jours de Halloween, de voir un film d’épouvante.

Au sommaire de cette note,

  • les traditionnels synospsis et transcription de bande-annonce,
  • une présentation par Olivier Père.

Nous reviendrons ici sur Roland Topor (1938-1997), l'auteur du roman original, le Locataire chimérique, paru en 1964.

 

***********

 

le-locataire

 

Synopsis

Trelkowsky, petit employé timide d'origine polonaise, emménage dans un vieil appartement. Quartier calme, loyer abordable... Le hic, c'est que l'ancienne locataire s'est défenestrée. Affaire de voisinage ? Problèmes personnels ? Les nuits sont longues. Et Trelkowsky va être amené à se poser beaucoup de questions...

 


Ajoutée le 11 mai 2015 par CHAOS REIGNS

 

Transcription
(nous n'avons pas trouvé de bande-annonce en français)

Paris, on a quiet street, in an old building, a dead’s woman vacant appartment is waiting… wating for the Tenant. Roman Polanski is the Tenant. In Chinatown (1974), he’s exposed the dark side of corruption. In Repulsion (1965), he explored the warpt mind. In Rosemary’s Baby (1968), the examined the occult. Now, The Tenant, something altogether new, altogether chilling, no one does it to you like Polanski. The Tenant, a Roman Polanski picture coming from Paramount Pictures.

 

***********

 

D'autres images apparaissent dans la présentation qu'Olivier Père (né en 1971) fit lors de la diffusion du film en avril dernier, sur Arte, chaîne dont il dirige actuellement la branche cinéma française.

 


Ajoutée le 21 septembre 2015 par imineo Bandes Annonces

 

Transcription

Olivier Père – Le Locataire, Roman Polanski, 1976, trois bonnes raisons de revoir ce très grand film sur Arte.

Trelkowsky (Roman Polanski) – Excusez-moi de vous déranger mais on m’a parlé d’un appartement.

Olivier Père – Tout d’abord, même si le Locataire n’est pas à proprement parler un film d’horreur, c’est sans doute le film le plus angoissant jamais réalisé. C’est la longue plongée d’un personnage dans la schizophrénie, mais c’est aussi un film qui parle de la solitude d’un étranger dans une grande ville.

Le Locataire de Polanski est aussi remarquable par sa distribution. Polanski a eu l’idée de mêler à des acteurs américains qui ont connu l’âge d’or hollywoodien toute une génération de jeunes acteurs français du théâtre du Splendid. Ça contribue à l’inquiétante étrangeté du film.

Monsieur Zy (Melvin Douglas) – Ça ne peut pas continuer plus longtemps comme ça, monsieur Trelkovsky.

Olivier Père – Enfin Polanski, dont c’est le premier film tourné en France, donne une vision cauchemardesque, oppressante, sombre, du Paris des années 70. Et cet immeuble, cette cour ont été entièrement recnstitués en studio et il y a un travail de décorateur, un travail de direction artistique qui est absolument remarquable comme toujours chez Polanski.

Le voisin du dessus (Claude Piéplu) – Vous faites un vacarme insupportable, monsieur.

Olivier Père – Le Locataire, c’est tout de suite, sur Arte.

 

***********

 

Olivier Père regroupe les acteurs par catégories que l'on peut préciser.

 

Les acteurs qui ont connu L'« âge d'or hollywoodien » sont Melvyn Douglas, Shelley Winters et Jo Van Fleet.

Melvyn DouglasShelley WintersJo Van Fleet

 

***********

 

En France, les acteurs du Théâtre du Splendid et ceux du Café de la Gare sont beaucoup plus populaires.

  • Le théâtre du Splendid a été fondé en 1974. Ses membres, acteurs et auteurs, sont à l'origine de certains des plus grands succès du cinéma comique en France.

 

2210278619_small_1

Josiane Balasko, Gérard Jugnot et Michel Blanc sont à droite sur la photo.

 

  • Le Café de la gare a quant à lui été fondé en 1968, après les événement de mai. On compte parmi les anciens membres plus ou moins réguliers des gens comme Coluche, Miou Miou, Gérard Depardieu ou Patrick Dewaere.

img_bande_des_cinq_cafe_de_la_gare_20897

Romain Bouteille porte des lunettes et Rufus est au centre de la photo. Marie-Christine Descouard n'y figure pas.

 

 

  • Il y eut bien sûr des échanges, des rencontres entre les membres de ces troupes dont celle sur le tournage du locataire qui précède de peu la grande notoriété que ces comédiens acquérront.

 

jugnot bqlqsko bouteille

On reconnaît Josiane Balasko, Gérard Jugnot et Romain Bouteille.