Avec cette série de poèmes français interprétés par des artistes de l’espace (ex-)yougoslave, nous souhaitons à la fois évoquer des poètes et explorer une scène relativement inconnue de nous. Nous avons relevé près de trente adaptations ou évocations dont certaines sont des bijoux.

N’hésitez pas à suggérer des titres. On les intègrera avec plaisir dans ce cycle.

******

 

La dernière fois qu'un nouveau poète a fait son entrée dans ce cycle, c'était Louis Aragon, il y a deux semaines.

C'est à Victor Hugo (1802-1885) que l'on doit ce rafraîchissement bienvenu.

 

865846942

 

Il a paru dans le recueil intitulé Les Chants du crépuscule en 1835.

 

 

757783_2882695

 

Puisque j'ai mis ma lèvre à ta coupe encor pleine ;
Puisque j'ai dans tes mains posé mon front pâli ;
Puisque j'ai respiré parfois la douce haleine
De ton âme, parfum dans l'ombre enseveli ;

Puisqu'il me fut donné de t'entendre me dire
Les mots où se répand le cœur mystérieux ;
Puisque j'ai vu pleurer, puisque j'ai vu sourire
Ta bouche sur ma bouche et tes yeux sur mes yeux ;

Puisque j'ai vu briller sur ma tête ravie
Un rayon de ton astre, hélas ! voilé toujours ;
Puisque j'ai vu tomber dans l'onde de ma vie
Une feuille de rose arrachée à tes jours ;

Je puis maintenant dire aux rapides années :
- Passez ! passez toujours ! je n'ai plus à vieillir !
Allez-vous-en avec vos fleurs toutes fanées ;
J'ai dans l'âme une fleur que nul ne peut cueillir !

Votre aile en le heurtant ne fera rien répandre
Du vase où je m'abreuve et que j'ai bien rempli.
Mon âme a plus de feu que vous n'avez de cendre !
Mon coeur a plus d'amour que vous n'avez d'oubli !

 

****** 

 

Comme cet album d'Arsen Dedić (Pjevam pijesme, 1980), cet album d'Ibrica Jusić (né en 1944 à Dubrovnik) contient beaucoup de textes de poètes.

Ce chanteur folk (c'est-à-dire à la Bob Dylan) est peut-être un équivalent de Paco Ibáñez (né en 1934 à Valence) dans la mesure où il fait œuvre de chanteur à texte sans être l'auteur des textes qu'il chante. Comme le chanteur Valencien avait consacré un album à Georges Brassens, le Dalmate en a consacré un Leonard Cohen.

 

IBRICAJUSIC-EMINA19772b5dc

 

Beaucoup se sont sensibilisés à la poésie grâce aux chanteurs populaires (c'est notre cas). En cela, cet album peut aider à suivre de nouvelles pistes. [Oui, on se répète.]

 

Aleksa Šantić
(1868, Mostar – 1924, Mostar)

Mihovil Nikolić
(1878, Kričke kraj Drniša – 1951, Zagreb)

Antun Branko Šimić
(1898, Drinovci – 1925, Zagreb)

Константин Симонов
(1915, Petrograd – 1979, Moscou)

Zvonimir Golob
(1927, Koprivnica - 1997)

Pero Gotovac
(né en 1927 à Zagreb)

Janez Menart
(1929, Maribor – 2004, Ljubljana)
Nous l'avions rencontré comme traducteur de
Villon en slovène
(entendu ici et )

Dragutin Britvić
(1935, Pitomača – 2005, Zagreb)

 

******

 


Ajoutée le 26 février 2015 par djsaka13exdzonisisa

(Victor Hugo - traduction ? - Ibrica Jusić)

Pošto sam pehar tvoj, još pun, usnama tako;
Pošto u tvoje ruke zaronih blijedim čelom;
Pošto dah blagi katkad udis’o sam lako,
Dah tvoje duše, miris tamnim ovijen velom;

Pošto mi bješe dano da te još čujem reći
Riječ onu što na srce svoj tajni melem toči;
Pošto vidjeh u tuzi, pošto vidjeh u sreći
Tvoja usna na mojim, a pored očima oči;

Pošto vidjeh gdje mi je nad sretnom glavom sjala
Zvijezda tvoja, avaj, maglom omotana!
Pošto vidjeh gdje mi je na val života pala
Latica s ruže otrgnute od tvojih dana!

Ja mogu godinama sada žurnim da velim:
Letite dalje jer će starenje moje stati!
Odlazite odavde s tim vašim cvijećem svelim
Ja imam cvijet kog nitko ne može uzabrati!

Udrite krilima, prosut nećete moći njima
Tu čašu tako punu iz koje sada pijem.
U meni više plama, no u vas pepela ima!
Više no vi zaborava, ja ljubavi krijem!

 

******

Merci à Aleksandra pour la découverte.