Avec cette série de poèmes français interprétés par des artistes de l’espace (ex-)yougoslave, nous souhaitons à la fois évoquer des poètes et explorer une scène relativement inconnue de nous. Nous avons relevé près de trente adaptations ou évocations dont certaines sont des bijoux.

N’hésitez pas à suggérer des titres. On les intègrera avec plaisir dans ce cycle.

******

 

Barbara, l'une des chansons les plus populaires de Rade Šerbedžija (né en 1946 à Bunić), n'est pas inspiré du poème Jacques Prévert (1900-1977), même si l'interprète en cite quelques vers.

 

6cbd679269b69f4cbd9eb0ee4197a6d7

 

Ces vers ne figurent pas dans la chanson originale de Fabrizio de André (1940 à Gênes -1999 à Milan). Elle figure sur son premier album.

 

******

Cette note permet de constater une chose intéressante sur les chansons et les frontières.

  • Fabrizio de André a fait connaître Georges Brassens (1921-1981) en Italie.
  • Fabrizio de André a été repris quelques fois en Yougoslavie (Arsen Dedić, Tomislav Ivčić et Crveni Koralj).
  • Arsen Dedić est le le seul (à notre connaissance) à avoir repris Georges Brassens (cf. cette note) ; c'est aussi un interprète de Fabrizio de André.

Fabrizio de André n'a semble-t-il jamais été adapté en français.

 

******

Écoutons les deux versions, d'abord celle de Rade Šerbedžija qui en justifie la présence dans ce cycle et celle de Fabrizio de André, qui en est l'auteur (et que nous aimons beaucoup). Enfin, nous entendrons Barbara de jacques Prévert par Rade Šerbedžija.

 ******

 

R-1413950-1217667568

R-1413950-1217667669

R-1413950-1302612715

 

Le choix de Rade Šerbedžija d'inclure ces vers est intéressant et témoigne peut-être de la popularité de Prévert dans la région. La démarche est légèrement différente de celle d'un Serge Reggiani (1922-2004) qui ouvre certaines de ses chansons avec des vers « du patrimoine ».

 

 
Mise en ligne le 3 avril 2008 par bihgazija1

 

(Fabrizio de André – adaptation Zvonimir Golob)

Sjeti se Barbara nad Brijestom je bez prestanka kišilo toga dana.

Tko nevjerne usnice čeka
S okusom meda i mlijeka
Taj ime tvoje zna,
Barbara
Taj usne tvoje zna,
Barbara

Taj zna da je postelja tvoja
Od trnja i cvijeća svih boja
I onda kad je voljena
Barbara
Malo je nevjerna,
Barbara

Sjeti se Barbara, sjeti se toga dana

I tako se igra i šali
Svojim rukama i usnama malim
I taj što je mrzit zna
Barbara
Poslije joj oproštaj da
Barbara

I s vjetrom u noći bez stida
Svom cvijetu po laticu kida
Za svaku ljubav ako je da
Ona to zna
Nova će latica cvasti za nju
Za Barbaru

Sjeti se Barbara, bila je jesen, al' uopče nije kišilo toga dana. Sjeti se Barbara

 ******

Deandrevol1

 

Cette chanson figure sur le premier album de Fabrizio de André (Volume 1, 1967).

 


Mise en ligne le 7 juin 2009 par Fabrizio De Andrè

(Fabrizio de André)

 Chi cerca una bocca infedele
Che sappia di fragola e miele
In lei la troverа
Barbara
In lei la bacerа
Barbara.

Lei sa che ogni letto di sposa
I fatto di ortica e di rosa
Per questo ad un'altra etа
Barbara
L'amore vero rimanderа
Barbara.

E intanto lei gioca all'amore
Scherzando con gli occhi ed il cuore
Di chi forse la odierа
Barbara
Ma poi la perdonerа
Barbara.

E il vento di sera la invita
A sfogliare la sua margherita
Per ogni amore che se ne va
Lei lo sa
Un altro petalo fiorirа
Per Barbara.

 

******

 

Rade Šerbedžija a aussi enregistré ce poème de Jacques Prévert sur un album sorti en 1986.

 

R-2352386-1278954988

 

Distorsion spatiale : l'accordéon est plus proche d'une ambiance parisienne que brestoise. Mais Jacques Prévert et Pierre Mac Orlan ont depuis longtemps rapproché Montmartre et Recouvrance.

 


Ajoutée le 1er mars 2013 par jasna peric

(Jacques Prévert - Arsen Dedić - Zvonimir Golob)

Sjeti se Barbara
Bez prestanka je kišlo nad Brestom [29] toga dana,
A ti si hodala nasmejana
Prokisla, radosna, očarana,
Pod kišom
Sjeti se Barbara,
Bez prestanka je kišilo nad Brestom
A ja sam te sreo u ulici Sijama
Smješila si se
I ja sam se smješio
[Sjeti se Barbara]
Ti koju nisam poznavao,
Ti koja me nisi poznavala
Sjeti se
Sjeti se toga dana
Ne zaboravi
Neki čovijek je stajao u tremu
I viknuo tvoje ime
Barbara
A ti si po kiši k njemu potrčala
Radosna, prokisla, očarana
U njegov zagrljaj pala
Sjeti se toga Barbara,
I ne ljuti se što ti govorim ti
Ja kažem ti svima koje volim
Čak i onima koje sam jednom video
Ja kažem ti onima koji se vole
Čak i onima koje nisam upoznao.
Sjeti se Barbara
I ne zaboravi
Tu kišu mudru i sretnu
Na svome licu sretnom
Nad ovim gradom sretnim
Tu kišu iznad mora
I iznad arsenala
Tu kišu što je pala na brod iz Uesana
Oh Barbara
Rat je je svinjarija velika
I što je sa tobom sada
Pod kišom kanonada
Ognja, krvi i čelika
A onaj koji te je grlio
Zaljubljeno
Je li umro, nestao ili još uvek živi.....
Oh Barbara
Bez prestanka plušti nad Brestom
Jednako kao i tada
Ali to nije isto i sve je srušeno
To su porotne kiše strašne i neutešne
To nije oluja više
Od ognja, krvi i čelika
To su naprosto oblaci
Što kao pseta crkavaju
Kao pseta sto nestaju
U mlazu vode nad Brestom
Da trunu negde daleko
Daleko, daleko od Bresta
Od koga ništa ne osta...