Avec cette série de poèmes français interprétés par des artistes de l’espace (ex-)yougoslave, nous souhaitons à la fois évoquer des poètes et explorer une scène relativement inconnue de nous. Nous avons relevé près de trente adaptations ou évocations dont certaines sont des bijoux.

N’hésitez pas à suggérer des titres. On les intègrera avec plaisir dans ce cycle.

******

 

Une chance assez exceptionnelle a fait que presque toutes les références relevées sont disponibles sur Youtube. Ce n'est pas le cas de cet album de la cantatrice Zdenka Žabčić (née en 1931) et du pianiste Stjepan Radić (1928-2010). C'est donc une note sans musique. Il existe différentes interprétations disponibles sur la toile, mais elles n'entrent pas dans le cadre de ce cycle.

 

 

LSY66113CVR

 

 

Tant que nous ne nous serons pas procuré cet album, on ne connaîtra pas leur interprétation de deux mélodies de Francis Poulenc (1899-1963) d'après un poème de Max Jacob (1876-1944) et un autre de Louise de Villemorin (1902-1968).

 

 

LSY66113BCK

D'autres versions sont disponibles sur la toile. Bornons nous à citer ces textes.

 

******

 

On signalera toutefois que La Petite Servante est la troisième des cinq pièces qui composent les Cinq poèmes de Max Jacob, dont Poulenc publia les compositions en 1931. Ils font partie du recueil La Côte paru en 1911.

 

3 Jacob Billy

 

Préservez-nous du feu et du tonnerre,
Le tonnerre court comme un oiseau,
Si c'est le Seigneur qui le conduit
Bénis soient les dégats.
Si c'est le diable qui le conduit
Faites-le partir au trot d'ici.

Préservez-nous des dartres et des boutons,
de la peste et de la lèpre.
Si c'est pour ma pénitence que vous l'envoyez,
Seigneur, laissez-la moi, merci.
Si c'est le diable qui le conduit
Faites-le partir au trot d'ici.

Goître, goître, sors de ton sac,
sors de mon cou et da ma tête!
Feu Saint Elme, danse de Saint Guy,
Si c'est le Diable qui vous conduit
mon Dieu faites le sortir d'ici.

Faites que je grandisse vite
Et donnez-moi un bon mari
qui ne soit pas trop ivrogne
et qui ne me batte pas tous les soirs.

 

******

 

 

On signalera également que la Reine des Mouettes est l'une des trois pièces qui composent le triptyque intitulé Métamorphoses et que Francis Poulenc a composé d'autres musiques sur des textes de Louise de Vilmorin en 1943.

L'écrivain n'avait alors publié qu'un seul recueil intitulé Fiançailles pour rire (1939) qui avait donné lieu à d'autres pièces du compositeur.

 

856315722

 

Reine des mouettes, mon orpheline,
Je t'ai vue rose, je m'en souviens,
Sous les brumes mousselines
De ton deuil ancien.

Rose d'aimer le baiser qui chagrine
Tu te laissais accorder à mes mains
Sous les brumes mousselines
Voiles de nos liens.

Rougis, rougis, mon baiser te devine
Mouette prise aux nœuds des grands chemins.

Reine des mouettes, mon orpheline,
Tu étais rose accordée à mes mains
Rose sous les mousselines
Et je m'en souviens.