lundi 11 juillet 2016

(1) Trois ballades de François Villon, par Niet - Rokovnjači (2012)

Avec cette série de poèmes français interprétés par des artistes de l’espace (ex-)yougoslave, nous souhaitons à la fois évoquer des poètes et explorer une scène relativement inconnue de nous. Nous avons relevé près de trente adaptations ou évocations dont certaines sont des bijoux. N’hésitez pas à suggérer des titres. On les intègrera avec plaisir dans ce cycle.  ******   Commençons par les titres les plus récents avec aujourd’hui trois poèmes de François Villon (1431- disparu en 1463).    Ils ont été... [Lire la suite]

mercredi 24 juin 2015

Pauvre Grammaire - Serge Llado (2015)

Nous avions déjà évoqué Serge Llado, humoriste, chansonnier et surtout chroniqueur avec une transcription d'un sketch sur les hallucinations auditives.     C'est l'un des nombreux exemples des travaux sur la langue effectués par cet observateur passionné autour d'un corpus vivant composé de citations et d'extraits d'interventions diverses dans les médias. Il a beaucoup travaillé sur la chanson mais pas seulement comme on le verra ici. Lors de cette saison (2014-2015) il a tenu une chronique sur France Bleu... [Lire la suite]
mercredi 8 avril 2015

"Begag : bad gag à Lisbonne" - David Fontaine (2015)

C’est avec le Canard enchaîné et cette note que nous inaugurâmes la catégorie Nouvelles des Instituts Français. On y retourne cette semaine avec une crise à l’Institut Français de Lisbonne. On partage cet article de David Fontaine pour information avec quelques notes de bas de pages. Il a paru le 8 avril 2015.   *********     *********   Paragraphe 1     Manuel Valls (né en 1962)  – Actuel Premier Ministre de la France.  Image trouvée ici.   Le Quai d’Orsay – Le siège du... [Lire la suite]
samedi 28 février 2015

Speakerine : Deux jours à tuer - Jérôme Niel (2015)

Deux jours à tuer, le titre du film de Jean Becker évoqué hier, est aussi une expression composé d’une période généralement assez courte et de la locution à tuer. "Deux heures à tuer", ce sont deux heures pour lesquelles il faut trouver une occupation. « J’ai deux heures à tuer » signifie « il faut que je trouve quelque chose à faire pendant les deux heures qui viennent ».    ************   On peut aussi prendre ce titre de façon littérale et absurde comme l’a fait l’humoriste Jérôme Niel (né en... [Lire la suite]