Peut-être  (1999) de Cédric Klapisch  (né en 1961) nous donnera l'occasion de poursuivre notre petite exploration de la carrière de Jean-Paul Belmondo  (né en 1933) et de comparer le Paris de 1999 à celui de 2070 et de comparer un réveillon de l'an 2000 avec votre réveillon de l'an 2018.

 Au sommaire de cette note :

  • le synopsis et la bande-annonce.

**********

peut-etre

Synopsis

Le soir du réveillon de l'an 2000 Lucie (Géraldine Pailhas) demande a Arthur (Romain Duris) de lui faire un enfant. Lui ne se sent pas prêt à être père. Au cours de la soirée quand la fête bat son plein, Arthur vit une expérience troublante. Il se retrouve transporté soixante-dix ans plus tard dans un paris ensablé. Il fait alors la rencontre d'un vieux monsieur chevelu qui affirme être son fils (Jean-Paul Belmondo). Ce patriarche de soixante-dix ans s'efforce alors de convaincre son géniteur de revenir dans le présent et de faire un enfant à Lucie, afin qu'il ne disparaisse pas.

Ako est le prénom du personnage interprété par Belmondo.

Ako est un nom formidable pour un film d'anticipation.

Ako...

Et si...

 


Ajoutée le 5 décembre 2013 par SciFiMoviesTheater

 

Transcription

Prince Fur – Messieurs, le nouveau millénaire approche.

Arthur – Excusez-moi, vous savez où se trouve l’avenue de Wagram ? [8ème et 17ème arrondissement.]
Des passantes – Désolées, on n’est pas du quartier.

Philippe – C’est l’an 2000 !

Arthur – Dis-donc, là, y a plein de sable dans tes chiottes, hein.
Philippe – Ben te fais pas chier, on nettoiera demain.

La famille du futur –  Ils sont là !

Jean-Claude – C’est pas vrai !

Madeleine – Papa ? Je suis contente de te voir. Tu te souviens de moi ?
Ako – Madeleine, tu fais pas chier, il peut pas te reconnaître, il t’a pas encore faite.

Ako – Vous m’avez conçu le premier janvier 2000 avec maman.

Lucie – J’avais vraiment envie que ce soit ce soir.
Arthur – Mais je sais pas si je veux un enfant, moi.
Lucie – Mais moi j’en veux un.

Ako – Mais moi, faut que tu m’fasses aujourd’hui. Madeleine, tu la feras dans trois ans. Pour le reste on s’en occupe.
Arthur – Comment ça ?

Clotilde – C’est dingue ! Y a des tas de gens qui sont pas invités. Je les connais pas, moi.

Ako – On veut vivre ! Je veux vivre.

Arthur – Toi... toi, je te fais pas, toi.

Jean-Claude – Attends, moi je vais te dire un truc, il va pas nous faire chier longtemps, le grand-père, on le chope et on l’oblige à niquer mémé, c’est vite vu.

Ako – Quoi, tu me fais pas ? J’ai pas bien entendu, là.

L'homme vert – Ben mince.

Père de Philippe et Clotilde – J’avais dit mollo... sur le distroy.