L’acteur et réalisateur Robert Lamoureux qu’on voit dans l’extrait suivant vient de mourir.

C’est l’occasion d’évoquer cette série de films très populaires entre autres pour la réplique utilisée dans le titre de cette note.

 

Curieusement, les films français les plus populaires traitant de l’occupation étaient des comédies (la septième compagnie, 1973, 1975 et 1977, et la grande vadrouille, 1966) bien qu’il y ait eu d’autres grands films traitant du sujet (l’armée des ombres, 1969, Weekend à Zuydcoote, 1964, l’armée du crime, 2009, un taxi pour Tobrouk, 1960, la bataille du rail, 1946, un héros très discret, 1996). Au fond, il y a eu très peu de films de partisans/résistants en France en comparaison avec la Yougoslavie.

Je vous invite à lire les commentaires de cet article pour mesurer un peu les différentes perceptions. Il y a ceux qui aiment avec nostalgie (c’était le film du mardi soir, le mercredi, il n’y avait pas école) et ceux qui détestent cette comédie "lourdingue, ringarde et franchouillarde". La vidéo présentée dans l'article nécessite une précision sur le contexte pour une bonne compréhension : les soldats français se déguisent en allemands pour obtenir d’un épicier français qu’il leur donne à manger, chose que cet épicier avait refusé à celui d’entre eux qui s’était presenté en uniforme français.