L’Heureux mix (2003) de la Tordue est un mélange des paroles de plusieurs chansons ayant marqué les auteurs sur une musique originale. Comme ils ne sont pas les seuls à les connaître, découvrons-les ensemble.

 

---------------

 

Jamaïcaine, née en 1946, mannequin, comédienne, Grace Jones est également chanteuse.

 

 

A

 

Pull up to the bumper figure sur Nightclubbing (1981), un album qui paraît aux antipodes de l’univers de La Tordue. Mais ce titre permet d’une part de rejoindre l’univers des soirées mix et des DJ, et d’autre part de retrouver Sly & Robbie que nous avions déjà rencontrés quelques fois dans cette série (cf. tag)..

 

grace-jones-pull-up-to-the-bumper-baby-island
Conception graphique de Jean-Paul Goude

 

 


Ajoutée le 25 novembre 2010 par GraceJonesVEVO

(Kookoo Baya – Grace Jones – Dana Mano)

Driving down those city streets
Waiting to get down
Won’t you get your big machine
Somewhere in this town ?

Now in the parking lot garage
I found a proper place
Just follow all the written rules
You’ll fit into the space

Pull up to my bumper, baby
In your long black limousine
Pull up to my bumper, baby
And drive it in between

Pull up
To it,
Dont drive
Through it
Back it
Up twice,
Now that
Fits nice

Operate around the clock
Slow it if you come in
I’ve got lots of space for everyone
One for you my friend ?

My lines are short, I’ll fix you up
So won’t you please come on
Shiny sleek machine, you wheeled
I’ve got to blow your horn

Pull up to my bumper, baby
In your long black limousine
Just pull up to my bumper, baby
And drive it in between

Pull up
To it
Don’t drive
Through it
Back it
Up twice,
Now that
Fits nice
Race it,
Straighten it,
Let me
Lubricate it

Pull up to my bumper, baby
Pull up
Pull up to my bumper, baby
Pull up
Pull up to my bumper, baby
Pull up
Pull up to my bumper, baby
Pull up
Pull up to my bumper, baby

 

---------------

 

Grace Jones est-elle francophile ?

 

photo-jean-paul-goude-grace-jones_2Photo trouvée ici.

 

Cette photo de Jean-Paul Goude pourrait le laisser penser.

 

 ---------------

 

Grace Jones est francophone.

On pourra le constater dans cet entretien extrait de Lunettes Noires pour Nuits Blanches, une émission de Thierry Ardisson (né en 1949). Cette émission fut diffusée de 1988 à 1990 sur Antenne 2.

Le générique peut en donner le ton.

 La chanson du générique, Nightclubbing, d'Iggy Pop et David Bowie figure également sur l'album du même nom de Grace Jones (écoutable ici).

 

 

Comme on peut le voir ci-dessous, Thierry Ardisson y a expérimenté différents types d’interview, dont ici l’auto interview (Grace Jones interviewera Grace Jones).

On peut en consulter quelques extraits sur le site de l’INA.

 

Transcription

[Tu te dis quoi tous les matins quand tu te réveilles et que tu me vois dans la glace ?]

AUTO
INTERVIEW :
GRACE
JONES

Ça dépend de quel jour dans le mois. Si jamais on me réveille dans le… [...] je fais la gueule, un peu. Si je me sens bien. Moi je suis très slow dans le matin. Moi je regarde pas tout de suite dans la glace. Je reste dans le lit, je mange dans le lit... des fruits, des choses comme ça. Je me laisse tout le sang venir à ma tête doucement. Et puis je fais un peu d’exercice et tout ça. Et quand je regarde finalement, quand je fais comme ça, ça va.

[Tu changerais quoi en toi si tu avais une baguette magique ?]

Physiquement, je changerais mes jambes entre les genoux et les chevilles. Ils sont trop petits. J’ai l’air d’être un cheval. J’ai des jambes de cheval.

[Tu penses que tu as ce look androgyne parce que tu as un jumeau garçon ?]

Oui, oui... On est tous… Moi, heureusement, j’ai trouvé ça dans moi, l’homme et la femme. Maintenant, je trouve bien l’homme, maintenant. La femme, elle va venir. Ça commence.

[Jean-Paul Goude[1], Dolph Lundgren[2], tous les deux tes amants, tous deux blancs, es-tu raciste ?]

C’est pas vrai. Y avait quand même Chris Stanley qui est noir. Mais ça veut dire, il est noir mais il a les yeux bleus, il a les yeux verts. Mais il est noir, il est Jamaïcain, lui justement. Parce que je pense, moi je suis dans ma tête, j’ai une vie européenne, c’est sûr ça. Peut-être dans une autre vie avant. Je ne sais pas, j’ai appris le français en trois mois. J’ai appris l’italien en deux semaines. Ça veut dire, c’est pas normal. J’écris le français, je lis et j’ai jamais pris un cours. Alors j’ai à moitié une vie euorpéenne, c’est ça qui m’attire.

[T’as perdu quoi en quittant Jean-Paul Goude ?]

J’ai rien perdu parce que j’ai beaucoup appris. J’étais encore immature, ça veut dire… petite fille, il s’est occupé de moi vraiment beaucoup. Finalement, à la fin, j’ai voulu qu’il m’aime dans un autre sens que lui peut pas m’aimer. Et lui il voudrait que je l’aime dans une façon que moi je peux pas l’aimer, lui. Finalement, je pense, on est tous les deux grand… [oui ; grew up] on a tous les deux grandi, grandé, comment on dit...

Vous êtes devenu adulte.

Et maintenant, on est vraiment des amis. Je comprends maintenant je l’aime lui maintenant de façon qu’il voudrait être aimé et au contraire. Alors on est resté amis, l’amour est plus grand qu’avant sauf qu’on vit pas tous les jours ensemble sinon on se [elle fait mine de s’étrangler], chacun a… On est trop forts pour rester tous les jours ensemble.

[Tu vois souvent le fils que tu as eu avec Goude, celui qui est à l’école à Paris, il te manque ?]

Oh non, je le vois tout le temps, je l’emmène avec moi. Bon, moins qu’avant, patce qu’il est à l’école. Mais quand même, je le vois peut-être plus que quelqu’un qui reste à la maison tous les jours avec lui. Pour moi, le temps que je lui donne, c’est un temps de qualité. Quand je fais les tournées, tout ça, quand lui, il est pas à l’école, il est avec moi. Et moi quand même, je vis ici aussi. Il y a une école en France. Et moi je prends le Concorde[3], heureusement, il y a ça. Le concorde, je le prends tout le temps, tout le temps, tout le temps. C’est trois heures et demie. C’est très très bien.

Le Concorde
Image trouvée ici.

[Grace, quand tu es nue dans les magazines, les films, tu te sens coupable vis-à-vis de ton père qui est un pasteur ?]

Non, lui il rigole maintenant. Il dit… bon dans ma famille, on a plusieurs défauts, alors ça va. Il est habitué. C’est pour ça, il est prêtre, pasteur. Parce que, sinon, lui-même, il peut faire des bêtises comme ça.

[Explique-moi ce qui s’est passé en Jamaïque quand tu t’es fait choper avec de la coke ?]

Jje peux parler, justement, de ça, parce que j’ai encore la justice dans quelques jours alors après le 14 décembre je peux venir encore et je peux tout dire.

Pourquoi ?

Bon, il y a des gens, des familles, de Chris Stanley, et tout ça qui était là-dedans. Ils sont dangereux.

[T’es retournée à la musique parce que tu t’es plantée au cinéma ?]

Pour moi, j’ai arrêté dans le cinéma, parce que… c’est pas parce que ça ne marche pas,. C’est que chaque fois que je fais un truc, c’était trop long à faire. Ça veut dire… dans le cinéma, pour jouer un rôle, premier rôle, même un deuxième rôle, un troisième rôle, ça veut dire, ça prend sept mois de ta vie.

Bulletproof-Heart-cover
Conception graphique de Jean-Paul Goude

[Qui a écrit les paroles de ton nouvel album "Bulletproof Heart" ?]

C’est moi. J’ai écrit ces paroles, c’était la fin d’une relation privée. On a fait un très grand […], j’étais tellement fâchée. Alors cette chanson pour moi c’était un ex nihilo, c’est-à-dire : j’ai vomi tout l’album.

[Et la musique ?]

C’est Chris Stanley qui a fait la musique. C’est un écrivain, un compositeur jamaïcain, que j’ai rencontré là-bas, on est tombé amoureux. On a commencé à travailler ensemble. Et je lui ai dit, je lui explique toutes les choses qui m’arrivent avec mon ancien amour et tout ça. Alors il a fait une musique très très dure.

[Donne-moi une bonne raison d’acheter ce disque ?]

[…] battre tout. C’est il y a « anger » là-dedans. Tu te fâches, ça te libère finalement.

[Tu as une réputation de nightclubbeuse. C’est de la dance music ?]

Normalement je voulais appeler ce disque Dance your asshole, ça veut dire danse jusqu’à ce que t’aies plus de cul.



[1] Jean-Paul Goude (né en 1940) a été – comme Thierry Ardisson – un publicitaire.

[2] Dolph Lundgren (né en 1957) , un comédien sculptural spécialisé dans les films d’actions.

[3] Le Concorde fut un avion de ligne supersonique utilisé entre 1976 et 2003. Utilisé par peu de compagnie (dont Air France) il n’a pas eu le succès escompté.