Nous reprenons la petite série estivale initiée l’an dernier avec Pierre Desproges, Raymond Borde et Gilles Deleuze. C’est une série pour s’amuser à détester l’été, les touristes (et puis l’humanité, tant qu’à faire).

Reiser et les vacances, cela mérite une petite série que nous avons commencée hier.

 

***************

 

En Flandre-Occidentale, au bord de la mer du Nord, se situe Blankenberge, une station balnéaire très fréquentée.

 

Untitled-7

 

L'atmosphère de cette station balnéaire peut évoquer Budva.

 

***************

 

À l’occasion d’une émission produite par la RTBF, le dessinateur Reiser (1941-1983) a pu croquer les vacanciers.

 

Untitled-1

 

Ce reportage donne à voir comment cet auteur travaille.

Il pose aussi la question du rapport au travail et au loisir. Reiser n’a pas besoin de loisir puisque son travail lui plaît.

 

POUR VOIR LE REPORTAGE CLIQUER ICI

 

La transcription de ce reportage visible sur le site de la SONUMA sera illustrée de quelques captures d’écrans.

 

Transcription
[Les premiers mots sont prononcés à la deuxième minutes. C'est un reportage essentiellement visuel.]

 

Untitled-2

Untitled-3

Untitled-4

Untitled-5

Untitled-6

- C’est pour grailler quelque chose ?

Non.

- Alors, c’est pour une explication.

Vous venez souvent à Blankenberge ?

- Ike ? Ne.

- Oh. Depuis que j’étais tout petit.

- Depuis plus de quarante ans.

- Oh, toutes les années.

- Oh c’est que ça me plaît, Blankenberge. J’aime bien.

- Les autres plages, on connaît pas, donc…

- C’est l’habitude, hein.
- C’est l’habitude.

- J’ai du bon air, c’est tout ce qu’il faut.

- J’ai été malade un petit peu, alors je suis venu, le docteur m’a conseillé de venir ici hein pour me reposer.

- Ben c’est la plage la plus longue, hein, faut dire.

- [...]

- Oui parce que c’est chaud l’Espagne. C’est trop chaud.

- Je sais pas. Je suis habituée.

Qu’est-ce que vous faites, toute la journée ?

- [...]

- Je viens dormir ici, chez ma femme.

- Plonger.

Oh lala, ce qui me plaît le plus ?

- Rien du tout.

 

Untitled-8

- C’est vrai.

- Bo.

- [...]

- La plage.

- Pas de télévision.
- Pas de télévision ! Le calme. Ici on veut être relaxe.

 

Untitled-9

 

- Moi, je préfère les Ardennes.

 

Untitled-1 ardennes et blankerberge

- La plage et sortir le soir.

- Oh, rien que de se promener, de regarder les magasins, pour moi, ça me suffit.

[valse]

[Activités]

[Jeux vidéos]

Untitled-11Untitled-12

 

Untitled-16

 

Untitled-15Untitled-14

 

Reiser – [jouant] Pour être plus réaliste, on devrait prendre des décharges électriques à chaque fois qu’on fait un truc. On trouvera, un jour, ce jeu-là. [Il perd] J’avais bien compris pourtant. Mais c’est vrai, ça peut être marrant ce truc. Moi, je vais m’en acheter un chez moi, tu vas voir, ça. Ça va me changer du dessin quand j’en aurai marre de pas trouver de gag, je m’amuserai avec ça.

 

Untitled-17

 

Untitled-19

 

Untitled-20

 

***************

 

Elvis Presley - Trouble

 

Untitled-21

 

Reiser – Il faut réussir ça du premier coup. On peut pas reprendre, on peut pas gommer, on peut pas… comme avec un crayon. On peut pas rater. C’est le premier jet qui compte. Là je fais des croquis, mais qui me serviront par la suite. Maintenant je pense pas que ça servira, là. C’est peut-être des choses qu’on oublie. Par exemple, les gens qui s’installent et qui plantent leur petite toile, là. Ils se font leur petite maison pour se garantir du vent… et toute la famille qui participe à coup de maillet...

 

Untitled-22

 

Reiser – Il se dégage une impression d’ennui, comme sur toutes les plages d’ailleurs. Les gens sont là parce qu’il faut aller à la plage et je pense que s’ils avaient une autre vie, ils ne viendraient sans doute pas comme ils le font là un mois entier sur une plage, c’est qu’ils s’emmerdent le reste du temps… Sinon, on n’éprouve pas le besoin de rester comme ça sur une plage. Moi, personnellement, je l’éprouve pas.

 

Untitled-25

 

Reiser – Il leur faut quelque chose pour s’amuser. Il faut un truc rond – le ballon – il faut un truc pour taper dedans, il faut un truc avec des raquettes… et tu vois dans la mer, il leur faut des trucs pour s’amuser, regarde, y en a presque un sur deux qui a un truc, une bouée, un bateau, un truc… Ils vont pas loin, mais il leur faut quand même des trucs.

 

Untitled-26Untitled-27

 

The Platters - My prayer

 

Untitled-28Untitled-29

 

Reiser – D’ordinaire, je dessine essentiellement de mémoire. Là, je sais que j’ai fait des traits qui étaient peut-être pas… disons que ça me servira de documentation, quoi…Je saurai un peu précisément… par exemple, un jeu comme ça, comme c’est tout nouveau, c’est la première fois que je le vois, bah, il est peut-être bon que je le dessine pour la premère fois pour voir. Par la suite, ça me servira de… C’est assez marrant comme jeu, ça, c’est complètement idiot mais…

 

Paul Anka - Crazy Love

 

Untitled-31

Untitled-32

Untitled-33

Untitled-34

Untitled-36bis

 

***************

 

Le crayon entre les dents a consisté en une série de cinq émissions consacrées également à Siné, Puig Rosado, Sempé et Posado.

 

Untitled-1 titre

 

Le générique dont l'illustration ci-dessus est extraite est de Jean-Pierre Desclozeaux (né en 1938).

 

SONUMA_RGB_72

 

Certaines sont visibles sur SONUMA (SOciété de NUMérisation et de commercialisation des Archives audiovisuelles), un site consacré à la préservation des archives audiovisuelles de la RTBF.

SONUMA, c'est l'équivalent belge de l'INA. Par conséquent, c'est une mine de documents.

 

***************

 

Je ne sais pas si cela à un rapport, mais il s’est publié un recueil concernant ces auteurs.

 

promesses-avril-1974-dessin-humour-crayon-4d4041d6-f308-4b25-9491-ab219fe18f23

 

Les noms de cette couvertures sont importants.

Tapez les sur un moteur de recherche si vous ne les connaissez pas et si vous aimez être émerveillés.