Laurent Baffie est surtout connu pour ces interventions et canulars télévisuels et radiophoniques. Mais dans cet épisode de bref, c’est à l’auteur des clefs de bagnole (2003) qu’il est fait référence.

 

les clefs de bagnoles

 

Il y a un double synospsis :
Le premier : Laurent veut faire un film, il cherche un producteur et un acteur pour jouer son faire-valoir.
Le deuxième est aussi simple : Laurent a perdu ses clefs de voiture. D’habitudes il les mets dans sa poche droite, mais là, elles n’y sont plus. Il faut partir à leur recherche. Il demande de l’aide à Daniel (joué par Daniel Russo, le seul acteur qui ait accepté de jouer avec Laurent).
Le film se complexifie parce que les deux synopsis se mélangent.

Au moment où cette scène commence, Daniel a faim (nous sommes un peu gênés par la vulgarité des dialogues et des gags) :


Ajouté par kobaye01 le 30 nov 2009

Transcription

Un serveur - Messieur bonjour.

Laurent - Bonjour, on peut déjeuner ?

Un serveur - Désolé nous sommes complet.

Pascal (l’ami serveur)- Laissez, Christian, je m’en occupe. Salut, Lolo.

Laurent - Ben, qu’est-ce que tu fais là ?

Pascal - Ben, je fais des extras.

Laurent - Ici ?

Pascal - Ouais.

Laurent - Ça va ?

Pascal - Et vous voulez quoi ?

Laurent - On veut déjeuner, on a deux minutes.

Pascal - Mais t’as réservé ?

Laurent - Ben non.

Pascal - Bon ben je peux vous arranger le coup, mais pas comme ça, hein.

Laurent - Ouais, ouais.

Laurent - Oh oh, tu me touches pas, toi t’es gentil, hein. Ho !

Pascal - Les cartes.

Laurent - Non, tu choisis, Pascal.

Pascal - Menu gastro ?

Laurent - Non, gastro, j’en sors. Fais comme pour toi, mais vite, on a deux minutes... (à un autre serveur) C’est bien ça ?

Un serveur - Très bon choix, monsieur. Exceptionnel. Merci.

Laurent - Merci.

Un serveur - Queues de langoustines juste saisies.

Un serveur – Foie gras de canard aux truffes.

Un serveur - Coquille Saint Jacques au jus de moule.

Un serveur - Parmentier de queues de bœuf aux truffes.

Un serveur - Votre vin, messieurs.

Un serveur - Fromages affinés.

Un serveur - Profiterolles au chocolat amer.

Un serveur - Soufflé au grand marnier.

Un serveur - Café pur arabica.

Daniel - Le café déjà ?

Laurent - Ouais.

Un serveur - Vin d’Armagnac 1923.

Un serveur - Bon appétit.

Daniel - Ah, ça fait du bien, j’avais faim.

Laurent - Oui, et le foie gras, il est bon.

Daniel - En tout cas, le pinard il est bon.

Laurent - Tu t’éclates, hein, ma salope...

Daniel - Qu’est-ce que tu fais ?

Laurent - Je prends mon café, j’arrête, en plus j’avais trop de profiterolles.

Daniel - Tu finis pas ?

Laurent - Pascal !

Daniel - Je peux ?

Laurent - Vas-y, vas-y !

Pascal - Bon l’addition, c’est pour moi.

Laurent - C’est vrai ?

Pascal - Non, je déconne.

Laurent - Ouf !

Daniel - Ça va ?

Laurent - Ouais. Va bien falloir faire des entrées, je te l’dis, moi.

Daniel - Oh putain, j’suis barbouillé grave.

Laurent - Tu m’étonnes ! T’étais pas obligé de te goinfrer comme un porc, non plus.

Daniel - Je crois que je vais gerber.

Laurent - Oh non. Sûrement pas. T’as voulu manger, on a mangé. Maintenant on reprend la piste des clefs.

Daniel - J’te dis que je vais gerber.

Laurent - Et moi je te dis que non. En plus, on est dans un film censé être comique, et si tu gerbes, c’est pas drôle. C’est que crade.

Daniel - Et ben trouve un gag et fais vite parce que ...

Laurent - Mais quel gag ? Qu’est-ce que tu veux que je trouve ?

Daniel - Je sais pas moi, c’est toi l’auteur, démerde-toi !

Laurent - T’es sûr que tu peux pas te retenir?

Daniel - Non, j’suis à fond là !

Daniel - Super, le gag.

Laurent - Désolé, mais moi, j’m’adapte. Hein.

Laurent - Bon, ce qu’il nous faudrait maintenant, c’est un rebondissement, parce que sinon j’ai peur que les gens commencent à se faire un petit peu chier.

Daniel - Bah, tu parles, ça fait longtemps qu’ils se font chier.Tu veux ?

Laurent - Non merci.

Daniel - C’est vrai qu’il était bon, le foie gras. Mais l’armagnac, ils t’ont niqué, il était pas de ’23.

Laurent - Allô ?

Le directeur du Marineland - Oui si vous voulez améliorer un peu votre film de merde, rendez-vous au Marine-Land dans cinq minutes.

Laurent - Ok. Daniel, rends-vite, on bouge.