Ce vendredi 1er juin a lieu un karaoke – español y francès. C’est l’occasion de parler de quelques rencontres pop francophones et hispanophones.


La boléro Quizas, quizas, quizas , que vous connaissez sûrement, fut composé en en 1947 par le Cubain Osvaldo Farrés (1902-1985). C'est un Espagnol (originaire du Pays Basque qui a passé la majeure partie de sa vie à Paris), Luis Mariano (1914-1970) qui le chante en français sous le titre Qui sait, qui sait, qui sait.

N'ayant pas trouvé la version de Osvaldo Farrés, je vous propose une des nombreuses reprises de ce thème, celle d'une autre cubaine : Celia Cruz (1925-2003). La version française est celle de Luis Mariano. Par ailleurs, il a été traduit dans d'autres langues, notamment en anglais ou en arabe.

Posté par carollunachick le 27octobre  2009

     
       

Quizas, quizas, quizas

Siempre quete pregunto
Que, cuándo, cómo y dónde
Tú siempre me respondes
Quizás, quizás, quizás

Y así pasan los días
Y yo, desesperando
Y tú, tú contestando
Quizás, quizás, quizás

Estás perdiendo el tiempo
Pensando, pensando
Por lo que más tú quieras
¿Hasta cuándo? ¿Hasta cuándo?

Y así pasan los días
Y yo, desesperando
Y tú, tú contestando
Quizás, quizás, quizás

Estás perdiendo el tiempo
Pensando, pensando
Por lo que más tú quieras
¿Hasta cuándo? ¿Hasta cuándo?

Y así pasan los días
Y yo, desesperando
Y tú, tú contestando
Quizás, quizás, quizás 

 

Uploaded by rebeckaextremo on Oct 7, 2010

Qui sait, qui sait, qui sait

Tu jures que tu m'aimes
Bien plus que moi je t'aime
Pourtant je dis quand même
Qui sait, qui sait, qui sait

Tu dis que sur la terre
C'est moi que tu préfères
Que nul ne peut te plaire
Qui sait, qui sait, qui sait

Un soir dans une danse
Une autre s'avance
Déjà ton cœur frivole
Dans sa robe tourne et vole
Ce baiser que tu oses
Poser sur sa joue rose
Tu dis c'est peu de choses
Qui sait, qui sait, qui sait
Tu dis que dans la danse
Les tendres confidences
N'ont guère d'importance
Qui sait, qui sait, qui sait
Qui sait qui sait qui sait qui sait

La preuve est confondante
Frôlant son doux corsage
Lequel est le moins sage
Qui sait, qui sait, qui sait
Qui sait qui sait qui sait qui sait

Pour peu que l'amourette
Te tourne la tête
Vas-tu m'être infidèle
Pour une telle bagatelle

Mais si jamais tu oses
Moi-même je suppose
Ferais la même chose
Qui sait, qui sait, qui sait
Qui sait, qui sait, qui sait