Avec Tête de Turc, de Pascal Elbé (né en 1967), on ira faire un tour du côté de Carrières-sous-Poissy (78), une commune qui a accueilli le tournage.

 

Roshdy Zem - Samir Makhlouf - Pascal Elbé

 

Pascal Elbé, l'auteur de ce film, interprète Simon, un urgentiste victime d’un cocktail molotov lancé sur sa voiture alors qu’il se rendait en urgence chez une malade.

En explosant, ce cocktail a provoqué :

  • la mort de la malade que Simon n'a pu sauvé et que le mari (Simon Abkarian) veut venger,
  • la traque des coupables par Atom (Roschdy Zem), frère de Simon et policier,
  • le cas de conscience dans lequel est plongé Bora (Samir Makhlouf), qui a lancé ce cocktail mais qui aussi sauvé Simon.

Simon et Atom sont d'origine arménienne, Bora est d'origine turque.

 

*************

 

L'expression "Tête de Turc" est expliquée sur les sites wiktionnary et expressio.

 

*************

 


Ajoutée le 18 février 2010 par Warner Bros. France

Transcription

Journaliste – En s'attaquant à la voiture de l'urgentiste, les jeunes ont pris pour cible un symbole de l'État.

Le veuf – Ça fait une demie heure que j'ai appelé pour ma femme ! Au 103, rue Jean Jaurès ! 103, rue Jean Jaurès !

Simon – Oui, ici [...]ssian pour le 103, Jean Jaurès. Est-ce que vous pouvez m'en dire un peu plus sur son état ?

Une infirmière – Vous avez passé trois jours dans le coma.

Atom – Comment tu te sens ?
Simon – En pleine forme.

Atom – Qui est-ce qui a balancé le cocktail molotov ?
Un gamin – J’suis pas une balance.

Aram – On va le retrouver, celui qui a fait ça.
Simon – Je préfèrerais rencontrer celui à qui je dois la vie.

Sibel – Mon fils est un héros et je l’apprends par la bouche de la télé.

Une fonctionnaire – On va lui remettre sa médaille du courage samedi.

Simon – Allô, qui est à l’appareil.
Le veuf – Je vous appelle au sujet de ma femme. Elle est morte le soir où vous n’êtes pas venu. (…) Vous n’êtes pas digne d’être docteur.
Simon – Je ne comprends rien, vous devez faire erreur. Au revoir.

Bora – Vous me dégoûtez.
Atom – Et toi, tu me dégoûtes pas, toi ? Quand vous vous mettez à quinze pour lyncher et brûler mon frère ?

Mathias Koves – Je te retire le dossier.

Atom – Tant que j’ai pas mis la main sur le fils de pute qui a brûlé mon frère, je bouge pas d’ici.

Simon – Je l’excuse pas mais j’essaie de comprendre.
Atom – Il n’y a rien à comprendre, tu frappes à coup de bâtons, crois-moi.

Bora – J’en veux pas de leur médaille, je suis pas un héros.

Sibel – Si cette médaille te donne une chance de sortir de ce trou pourri, on va la chercher, que ça te plaise ou non, car cette médaille, tu me la dois aussi un peu.

*************

Un petit lexique peut être utile pour la compréhension de certains passages de la bande annonce ci-dessus ou de l'extrait ci-dessous.

Une balance - une personne qui en dénonce une autre auprès d'une autorité.

Des pinces - des menottes.

Un keuf - verlan de flic / keu-fli / keuf - un policier.

Un toubib - de l’arabe طبيب, ṭabyb (« médecin ») via le maghrébin ṭbib. - un docteur.

Être défoncé - être abruti par l'usage d'une drogue, d'un psychotrope.

*************


Ajoutée le 23 novembre 2011 par Ayoub Daf

Transcription

Elle – Ils ont même entraîné la mère à Samir. Ils l’ont traînée avec les pinces et tout. C’est chaud, mes frères, il va falloir qu’on se fasse tout petit, hein.

Un copain – Hè, trop fort, le lancer de Molotov, tu devrais faire des concours.

Bora – C’est pas moi, le Molotov, qui te dit que c’était moi ?

Un autre copain – Comment il veut nous la faire ! Tout le monde t’as vu mon frère. Y avait des flammes de deux mètres, il lui a fait 14 juillet à sa race, le keuf.

Elle – C’était pas un keuf, c’était un toubib.

Un autre copain – Pareil.

Elle – Mais t’es défoncé, connard, ou quoi ? C’est grave l’histoire, là. À la télé, ils ont dit qu’il était crevé, le toubib.

lL'autre copain – On va tous crever, c’est la vie.

 *************

La symbolique de l'État est très présente dans cette bande-annonce et dans cet extrait :

  • Les représentants de l'État qui sont l'urgentiste Simon et l'agent de polic Atom.
  • Le nom de Jean Jaurès (1859-1914), un symbole politique et social encore fort.
  • La médaille du courage qui fait l'objet d'une procédure administrative spécifique.
  • Le 14 juillet, date de la fête nationale, devenu ironiquement ici un synonyme de feu d'artifice.

 

acte-de-courage-et-devouement_medium

 

*************

Carrières-sous-Poissy (78) se situe au nord-ouest de Paris.


Agrandir le plan