Avec cette série de poèmes français interprétés par des artistes de l'espace (ex-)yougoslave, nous souhaitons à la fois évoquer des poètes et explorer une scène relativement inconnue de nous. Nous avons relevé près de trente adaptations ou évocations (dont trois "Barbara" et six "les Feuilles mortes") dont certaines sont des bijoux.

N'hésitez pas à suggérer des titres. On les intègrera avec plaisir dans ce cycle.

******

Jacques Prévert est le poète français le plus chanté en ex-yougoslavie et particulièrement dans les années 80.

D’ici jeudi prochain, ce cycle lui sera entièrement consacré. La diversité se situera donc chez les interprètes.

 

joseph-kosma-jacques-prc3a9vert
Image trouvée ici.

Arsen Dedić (1938-2015) reprend cette chanson sur deux albums thématiques.

On notera qu'il est le seul à traduire le titre littéralement ("Mrtvo Lišće") quand on choisit généralement le titre "Uvelo Lišće" qui a le même sens, mais concerne plus spécifiquement les plantes.

 

 

38-4hhzz4hhh
Image trouvée sur le site Yugopapir, un site très riche en illustrations et informations.

 

******

Le premier, Kantautor (1985) est consacré à des chanteurs à textes internationaux, francophones (Aznavour, Brel, Brassensentendu hier), anglophones (Leonard Cohen, Bob Dylan, John Lennon...) ou autres (Fabrizio de Andre, Булат Окуджава...)...

 

FRONT

 

L'ensemble de l'album se réduit à un piano et une voix.

 

Ajoutée le 21 avril 2015 par djsaka13exdzonisisa

(Jacques Prévert - Joseph Kosma - adaptation Arsen Dedić)

Tako htio bi da sjetiš se dana
Sretnih kad bio sam prijatelj tvoj
Sunce je toplije bilo no danas
Zrake je bacalo u život moj

Sad mrtvo lišće oko nas se kupi
Vidiš li, ja pamtim sve
Svud mrtvo lišće u parku na klupi
Prekriće sjecanja, kajanje, sne

Sjeverac ga raznosi i noćas
A ako odnese i nas
Tu pjesmu ću pamtiti vjećno
I tvoj ću slušati glas

Jer pjesma ta i na nas slići
Bila si moja, bio sam tvoj
Dani su tekli kao u prići
Bila si moja, bio sam tvoj

Ali život zna razdvojit one
Koji se vole kao mi
Stope ljubavnika briše more
Na pijesku ne ostavlja njih


******

 

Le deuxième, Kinoteka (2002), reprend plusieurs titres de son répertoire.

 

R-4237986-1359378448-3085

 

Les arrangements, originaux et intéressants, de cette version de Mrtvo Lišće sont dus à Stipica Kalogjera (né en 1934).

 


Publiée le 5 mai 2012 par Peter Bugarchich