L’Heureux mix (2003) de la Tordue est un mélange des paroles de plusieurs chansons ayant marqué les auteurs sur une musique originale. Comme ils ne sont pas les seuls à les connaître, découvrons-les ensemble.

********

 On ne dira jamais assez l’importance qu’ont eu les Clash (1976-1985) sur la scène française.

Les groupes qui s’en revendiquent sont nombreux, si parmi eux on peut mentionner la Tordue. Les Têtes Raides, Noir Désir et Carte de Séjour s'en revendiquent également.

 

london

 

Jimmy Jazz, la chanson citée dans l’Heureux Mix, figure sur l’album London Calling (1979).

 


Ajoutée le 29 novembre 2008 par PopC35801

 (Joe Strummer)

The police walked in for Jimmy Jazz
I said, he ain't here, but he sure went past
Oh, you're looking for
Jimmy Jazz

Satta Massagana for Jimmy Dread
Cut off his ears and chop off his head
Police came looking for
Jimmy Jazz

So if you're gonna take a message 'cross this town
Maybe put it down somewhere over the other side
See it gets to
Jimmy Jazz

[reprise du début]

Don't you bother me, not anymore
I can't take this tale, oh, no more
It's all around,
Jimmy Jazz

J-a-zee zee
J-a-zed zed
J-a-zed zed
Jimmy Jazz
And then it sucks,
He said, suck that !
So go look all around,
You can try your luck, brother
And see what you found
But I guarantee you that it ain't your day
Chop ! Chop !

********

 Cet album a fait l’objet d’un recueil de nouvelles paru en 2009 à l'occasion du trentième anniversaire de l'album. Même si nous ne l’avons pas lu, nous le mentionnons car il réunit un certain nombre d’auteurs importants évoluant entre autre dans la littérature noire.

9782283024034-1bff3

La présentation lisible sur le site de l’éditeur contient une idée intéressante soulignée ici :

Le célèbre album London Calling du groupe The Clash fête ses trente ans en décembre 2009. Dix-neuf auteurs français lui rendent hommage à travers autant de nouvelles inédites, chacune inspirée par l’une des dix-neuf chansons de London Calling. Ce qui donne des histoires tour à tour sarcastiques, haletantes, burlesques, tragiques, engagées, toujours noires – et toujours rock.
Une façon de prendre acte de l’évolution de la littérature noire : auparavant plutôt associée au jazz, elle voit aujourd’hui une nouvelle génération d’auteurs arriver, dont l’univers est très marqué par le rock [c’est nous qui soulignons]– parmi lesquels :

  1. Jean-Hugues Oppel,
  2. Thierry Crifo,
  3. Pierre Mikaïloff, auteur de la nouvelle consacrée à Jimmy Jazz
  4. Max Obione,
  5. Olivier Mau,
  6. Annelise Roux,
  7. Jan Thirion,
  8. Marc Villard,
  9. José-Louis Bocquet,
  10. Mouloud Akkouche,
  11. Michel Leydier,
  12. Jean-Noël Levavasseur,
  13. Thierry Gatinet,
  14. Sylvie Rouch,
  15. Jean-Bernard Pouy,
  16. Frédéric Prilleux,
  17. Christian Roux,
  18. Caryl Férey,
  19. Jean-Luc Manet.

Le recueil est précédé d’une préface d’Antoine de Caunes. Chaque nouvelle est précédée d’une illustration noir et blanc en pleine page tirée d’une bande dessinée de Serge Clerc sur les Clash parue dans Métal Hurlant en 1980.

Il présente en annexe une chronologie du groupe.

 pictureaspx-1

 Image trouvée ici

Le rock a en effet beaucoup inspiré Serge Clerc (né en 1957). Il est l’auteur de nombreuses bandes dessinées (pour Métal Hurlant) et d’illustrations pour divers groupes et sur divers supports.

Serge Clerc - afficheImage trouvée ici
réalisée à l'occasion d'un concert en 1980.

Il est l’auteur d’une courte bande dessinée intitulée la Lutte des Clash (jeu de mot avec La Lutte des Classes). On peut la lire ici en espagnol.

Métal Hurlant - N° 53, juillet 1980

 D'autres images issues de l'univers des Clash.

116486_2U2CRTVQ1WDCI2GRHHCYIP8V5VFACH_the_clash_en_bd_H172027_L

Image trouvée ici

Clash-ClercImage trouvée ici

********

Satta Massagana, c’est également le titre d’une chanson des Abyssinians (actif depuis 1969), un groupe jamaïcain dont le premier album s’intitule également Satta Massagana (1976).

1375744667_laoGgRxFTf6s7u2k7j0e_satta_massagana

 

L'expression « Satta Massagana » vient donc de l’Amharique (አማርኛ) et signifie quelque chose comme « rendre grâce à » [source].

 

À propos de l’Amharique, on trouve ceci dans le Robert :

AMHARIQUE [amarik] n.m. – 1763 ; lat. sav. amharicus (1698), de Amhara, province centrale de l’Éthiopie ♦ Langue sémitique du groupe méridional parlée dans la majeure partie du haut plateau abyssin. L’amharique est la langue officielle de l’Éthiopie.

 


Ajoutée le 28 juillet 2008 par gimenez69

 

(Bernard Collins – Donald Manning – Lynford Manning)

There is a land far, far away
Where there's no night, there's only day
Look into the book of life and you will see
That there's a land far, far away
That there's a land far, far away.

The King of Kings and the Lord of Lords
Sits upon his throne and He rules us all
Look into the book of life and you will see
That He rules us all
That He rules us all

There is a land...

Satta Massagana
Ahamlack, Ulaghize
Satta Massagana
Ahamlack, Ulaghize
Ulaghize, Ulaghize